David Coffi Aza au sujet du Tofa 2019 : « Le sourire va revenir, les choses vont bientôt fleurir »

Fulbert ADJIMEHOSSOU 3 décembre 2018

Bonne nouvelle pour le peuple béninois, car il connaîtra la prospérité en 2019. Du moins, c’est le principal enseignement tiré du Tofa de cette année avec la révélation du signe ‘’Woli Wofu’’ et ensuite des signes Lètê Troukpin et Losso Troukpin. Invité sur l’émission Zone franche de ce dimanche, le Professeur David Coffi Aza a réitéré cet espoir et expliqué les grandes lignes des consultations. « Woli Wofu est le signe sur lequel est assis notre microcosme. Le pays ne va pas sombrer. Les énergies qui sont nées avec notre pays sont debout. Le sourire va revenir. Bientôt les choses vont fleurir », a-t-il souligné.
En effet, l’année dernière, l’oracle avait révélé le Gouda-bla appuyé des signes Gbéka et Troukpin Gouda. Ces signes étaient annonciateurs d’une année de grands défis. Sur le plateau de canal 3 hier, le prêtre du fâ a dit ne pas être surpris des évènements majeurs qui ont marqué l’année 2018. Il en veut pour preuve, la tension sociale, les crimes rituels avec les disparitions d’enfants et bien d’autres choses qui montrent combien le fâ est important pour la société. « Le fâ est un instrument politique. Il permet d’avoir une vision claire sur l’avenir et d’anticiper les évènements », a expliqué David Coffi Aza.
L’invité de Zone franche prédit le meilleur pour 2019. Cependant, il n’exclut pas des perturbations dans quelques secteurs. « Les activités maritimes risquent de plonger. Il faut des offrandes à déposer en mer pour implorer la bienveillance. De plus, on aura à engloutir beaucoup d’argent sans avoir le retour », a-t-il martelé. 2019 pourrait être également marqué par des évènements tragiques, des incidents et des accidents, des maladies gastriques, des fausses couches, etc. David Coffi Aza a recommandé des sacrifices et des séances de sensibilisation à l’endroit des populations.





Dans la même rubrique