Début du jeûne du Ramadan 2022 : Tout sur le quatrième pilier de l’Islam

Karim O. ANONRIN 1er avril 2022

Institué à Médine en l’an 624, le jeûne du Ramadan est considéré chez les Musulmans comme une commémoration de la première révélation faite au Prophète Mahomet (Paix et bénédiction sur lui), survenue au neuvième mois de l’année lunaire. Aussi, pendant le mois du Ramadan, le Musulman observe-t-il en dehors de la prière, l’abstinence diurne stricte et le rite de rupture du jeûne au coucher du soleil.
Trois décades rythment le mois sacré du Ramadan et l’intention des prières du croyant est consacrée à solliciter la bénédiction de Dieu. La deuxième est tournée vers le repentir et le pardon. Pendant la troisième, on cherche à demander la protection des feux de l’enfer. Le Ramadan rentre dans sa phase culminante lors de l’une des nuits impaires qu’est celle de la dernière décade : c’est la ‘’nuit de la destinée’’ (Laylat-al-Qadr).
Au Bénin, pays laïque, il existe une forte communauté musulmane dans chacun des 12 départements qu’il compte. Chaque année, presque tous les Musulmans restent suspendus aux lèvres des responsables de l’Union Islamique du Bénin qui fixe la date du début du Ramadan. Comment détermine-t-on donc la date du début du Ramadan et à quelles catégories de Musulmans le jeûne du Ramadan est-il prescrit.

La détermination de la date du début du Ramadan : Tout était écrit.
Selon l’Imam de la Mosquée de Agnonou-Tanmè dans la Commune d’Adjarra, Lookman Adégbidin, il ne devrait y avoir de polémique autour de la date du début du jeûne du Ramadan. « Le Prophète Mahomet (Paix et bénédiction sur lui) nous a déjà montré le chemin à suivre (...) Lorsque vous prenez le mois de Chawbane qui est le huitième mois de l’année lunaire, c’est-à-dire le mois précédent le mois de Ramadan, vous comptez 29 ou 30 jours. Si c’est 29 jours, vous attendez l’apparition de la lune. Si la lune apparaît le 29ème jour, cela signifie que le mois de Ramadan est là. Si la lune n’apparaissait pas au 29ème jour, vous attendez le 30ème jour pour démarrer le Ramadan que la lune apparaisse ou pas. Il n’y a pas de 31ème jour dans un mois du calendrier lunaire. A titre illustratif, ce vendredi 1er avril 2022 correspond au 29ème jour du mois de Chawbane. Autrement dit, dès ce vendredi soir, nous allons commencer par observer l’apparition de la lune. Si la lune apparaissait ce vendredi, cela signifie que nous démarrons le jeûne le samedi 2 avril. Dans le cas contraire, nous démarrerons le jeûne du Ramadan le dimanche 3 avril 2022 quelles que soient les circonstances », a-t-il dit.

Qui peut observer le jeûne du Ramadan ?
Selon l’Imam Lookman Adégbidin, hormis la prière qui demeure obligatoire pour tout Musulman en période du Ramadan ou pas, d’autres prescriptions strictes sur la maîtrise des besoins et plaisirs corporels rythment le quotidien du Musulman qui jeûne. Il doit s’abstenir de boissons, de nourritures, de rapports sexuels et d’incitations au désir de l’aube au coucher du soleil où il est autorisé à rompre le jeûne. Le Saint Coran dans la Sourate 185 dit : « Quiconque d’entre vous est présent à ce mois, qu’il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il compte d’autres jours ; Dieu veut pour vous la facilité. Il ne veut pas pour vous la difficulté, mais que vous en accomplissiez bien le nombre, et proclamiez la grandeur de Dieu pour ce qu’il vous a guidés ». Autrement dit, il ne suffit pas d’être Musulman pour observer le jeûne du Ramadan. Il faut d’abord être en bonne santé et ne pas avoir un empêchement ou une contrainte lié à la santé et au voyage par exemple.

Quid de l’enfant et de la femme ?
Selon l’Imam Lookman Adégbidin, la pratique du jeûne du Ramadan chez l’enfant n’est pas obligatoire. Toutefois, il faut commencer par entraîner l’enfant à la pratique du jeûne du Ramadan à partir de l’âge de 10 ans. Quant à la femme, Dieu n’a pas interdit le jeûne du Ramadan selon l’Imam Lookman Adégbidin. « La femme en état de grossesse, la femme qui allaite un bébé, la femme en menstrues est astreinte au jeûne du Ramadan », a t-il précisé.

Les prières surérogatoires pendant le mois du Ramadan
Toujours selon l’Imam Lookman Adégbidin, les prières surérogatoires sont des pratiques méritoires durant le mois béni de Ramadan, vu les avantages incommensurables qu’elles renferment. Durant le mois de Ramadan, ces prières surérogatoires deviennent des pratiques traditionnelles renforcées et se tiennent en assemblée dans les mosquées sous la direction d’un Imam.

NAFILA RAMADAN 2022
(En Islam, c’est la nuit qui précède le jour. La première nuit du Ramadan est la nuit précédent le premier jour du jeûne)

1ère Nuit du Ramadan
Le croyant doit accomplir 10 rakkas, soit 5 sallama. Dans chaque rakka, il doit réciter à haute voix : 1 fois le Chapitre « Fatiha », 2 fois le Chapitre « Khoul ya ayouhal kafirouna » et 2 fois le Chapitre « Khoul hou allahou ahad ». La chair de celui qui aurait fait cela, sera préservée de la flamme de l’Enfer.

2ème Nuit du Ramadan
6 rakkas, soit 3 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter à haute voix : 1 fois le Chapitre « Fatiha » et 5 fois le Chapitre « Inna a’taïlnaka ».
Les pêchés de celui qui aurait fait cela seront annulés, il aura les grâces d’un docteur qui aurait guéri mille malades à ses frais.

3ème Nuit du Ramadan
6 rakkas, soit 3 sallama. Dans chaque rakka, on doit réciter à haute voix 1 fois la fatiha, et 1 fois « Inna anzal nahou ». Celui qui aurait fait cela, recevra les récompenses de celui qui aurait libéré mille esclaves et donné à manger et à boire à mille personnes et qui les aurait habillés. Les tourments du tombeau ne l’effraieront point. La peur de la mort lui sera épargnée.





Dans la même rubrique