Édition 2022 du Festival international de Porto-Novo : Le Maire Charlemagne Yankoty apporte des précisions

Karim O. ANONRIN 23 décembre 2021

La 5ème édition du Festival international de Porto-Novo (FIP) aura lieu du 2 au 10 janvier 2022. C’est ce qu’a annoncé hier mercredi 22 décembre 2021, le Maire de la ville de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty à la faveur d’une conférence de presse publique. Placée sous le thème : « Restitution des patrimoines du Bénin. Recherches en provenance, densification et transmission des savoirs à Ajasè, Xogbonu, Porto-Novo », l’édition 2022 du FIP a deux parrains, l’occurrence l’artiste-musicien, Sagbohan Danialou et le Ministre du tourisme, de la culture et des arts, Jean Michel Abimbola. Il connaîtra également l’appui d’éminentes personnalités du monde culturel et de réputation internationale telles que Tola Koukoui et Alougbine Dine qui étaient d’ailleurs présentes à la conférence de presse de ce mercredi. Dans son allocution, le Maire Charlemagne Yankoty a levé un coin de voile sur ce à quoi les populations et les touristes peuvent s’attendre tout au long du festival tout en expliquant son bien-fondé. « …Le Festival International de Porto-Novo révèle une fois encore, aux festivaliers, toute la richesse culturelle et cultuelle de la ville de Porto-Novo et des communes environnantes. Comme vous vous en doutez, le FIP célèbre les cultures, les arts et la civilisation des peuples du Bénin à travers les grands masques rituels et cultuels qui demeurent notre spécificité. Pour nous, le Festival International de Porto-Novo est le creuset idéal, pour le public participant, de découvrir et de partager ces arts et cultures des groupes culturels de langues ‘’Gbé’’ et ‘’édé’’… », a dit le Maire Charlemagne Yankoty.
Poursuivant dans le même sens, le Maire Charlemagne Yankoty a laissé entendre que ce Festival est une opportunité offerte aux Porto-noviens en général, mais surtout à la Municipalité de présenter au monde sa richesse culturelle, historique, patrimoniale et de faire tomber les stéréotypes sur le ‘’Vodun/Orisà’’ à travers la découverte de ses rites et de sa précieuse contribution à la civilisation. « Le FIP permet aussi, à la Cité des ‘’Aïnonvi’’ de révéler ses capacités à abriter un événement culturel à dimension internationale pouvant accueillir, plus de cinq cent mille (500.000) visiteurs et trois cents (300) artistes sur scène… », a t-il ajouté. Entre autres activités inscrites au menu du festival, il a aussi cité la tenue d’un colloque scientifique sur le thème du festival, le spectacle inaugural, le marché du festival sur l’esplanade extérieur du Palais des gouverneurs, l’Épiphanie qui est une fête pompeusement célébrée par les Chrétiens Catholiques à Porto-Novo et environs, la fête des religions endogènes le 10 janvier, un concert œcuménique de plus de dix chorales, des animations musicales au village du festival, une course pirogue sur la lagune de Porto-Novo, un critérium taxi-kanan (course de vélos non professionnels), des expositions d’art, une soirée de gala pour honorer certaines personnalités, pour ne citer que ces activités-là. L’autre information apportée par le Maire Charlemagne Yankoty est que le FIP sera désormais une biennale. Autrement dit, après l’édition de 2022, ce n’est qu’en 2024 que se tiendra la 6ème édition.





Dans la même rubrique