Festival international des arts du Bénin : Le nouveau label du groupe Empire

Moïse DOSSOUMOU 19 décembre 2022


Un nouveau rendez-vous culturel vient s’ajouter à la longue liste des prouesses à l’actif du groupe Empire. Le Festival international des arts du Bénin (Finab) qui se veut être un espace de « diversité culturelle, un levier d’attraction et de rayonnement pour les pays du Sud », s’annonce à grands pas. Ulrich Adjovi, responsable du groupe Empire, promoteur du festival, a annoncé les couleurs le jeudi 15 décembre dernier à l’espace Concerto de Cotonou.
« Cette plateforme dédiée aux filières d’arts d’Afrique et précisément du Bénin est née d’une nécessité : celle d’édifier une véritable industrie culturelle, encore informelle, dans des sous-régions où la création est extrêmement rare et éclectique ». Ce grand creuset qui réunira des profils riches et variés mettra, pour la première édition, le Maroc sous les feux de la rampe. Une date, du 14 au 29 février 2023. Un lieu, le Bénin à travers trois villes Cotonou, Porto-Novo et Ouidah. Le programme conçu pour accrocher tous les goûts sera composé de dons et collectes, des hommages et distinctions, d’un concert festival et des showcases, du marché TOKP’ART (grand marché des arts), des meetings et expositions, d’un carnaval, de plusieurs spectacles et compétitions, des projections de films et documentaires.
D’ores et déjà, un appel à candidature est lancé à l’endroit de ceux qui désirent participer à ce festival inédit dans les domaines des arts plastiques, du cinéma, de la littérature, de la mode, de la danse, de la musique... Jusqu’au 25 décembre, les inscriptions sont ouvertes.
Au cours de la conférence de presse de lancement du festival qui a réuni un parterre impressionnant de divers acteurs du monde culturel, Rosette Kelani, chef de projet et Ulrich Adjovi, promoteur ont plaidé pour l’adhésion du public à cette initiative née avec des dents. Représentant les pouvoirs publics à cette activité, Florent Couao Zotti, conseiller technique du ministre de la culture a rassuré l’organisation et l’opinion de l’accompagnement du gouvernement à cette première édition qui marquera les esprits.





Dans la même rubrique