Habib Quenum enseignant à l’école coranique et exorciste : « Le voile est symbole de protection contre les mauvais esprits »

La rédaction 25 août 2020

« En » Islam, le voile n’est pas qu’une tenue pour identifier la femme musulmane. Dans cette interview, Habib Quenum, enseignant à l’école coranique, dit que c’est aussi une source de protection contre les hommes pervers et les mauvais esprits.

Que représente le voile pour la femme musulmane ?
Le voile est tout vêtement qui peut couvrir la nudité de la femme et ou son visage. La nudité de la femme selon le Saint Coran est tout son corps à l’exception de son visage, ses mains et ses pieds. C’est la tenue de la femme musulmane comme en ont les militaires, les policiers, les médecins, les mécaniciens, les pilotes.

Quels sont les intérêts du port de voile ?
L’intérêt premier du port de voile est qu’il permet de distinguer les musulmans des mécréants (non musulmans) comme l’a dit Allah. Ensuite, le port de voile islamique est une obéissance à Allah et à son prophète. Le Saint Coran dit à ce propos sourate 33, verset36 : « Il n’appartient nullement à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et son messager ont décidé d’une chose, d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Quiconque désobéit à Allah et à son messager s’égare de toute évidence ». Le port de voile est également symbole de chasteté, de pureté, de piété, de dévotion, de foi, de croyance, et de pudeur. Mais aussi le voile est symbole de protection contre les hommes pervers et les mauvais esprits.

En quoi le voile est-il symbole de protection contre les mauvais esprits ?
En parlant des mauvais esprits, on fait allusion aux djinns et aux démons. Pour posséder la femme, le djinn ou le démon passent par la tête afin de pénétrer le corps de cette dernière. Par exemple, quand on regarde la tête d’un bébé on constate que le milieu bat comme si cette partie respirait. C’est par cet endroit que les djinns pénètrent le corps des femmes. Donc quand la femme a un voile sur la tête, cela la protège car le djinn n’a pas une forme physique. Par contre, il ne peut pas soulever le voile ou un chapeau pour pouvoir pénétrer son corps. Le voile constitue alors une barrière contre la pénétration des mauvais esprits. Nous pratiquants de l’exorcisme avons remarqué que la plupart des patients ou des malades spirituels sont des femmes. Et cela est dû à plusieurs raisons dont le principal est l’exhibition. Plus la femme s’exhibe, plus elle est exposée et n’a plus la protection d’Allah. L’envoyé d’Allah, paix et salut d’Allah sur lui, a dit à ce propos « Toute femme qui ôte son vêtement en dehors de sa maison, verra sa protection enlevée par Allah le Très-Haut ». Cela est d’autant plus juste qu’aux yeux de l’Islam toute action est rétribuée selon sa propre nature. Hadits rapportés par Attirmizy et Abou Dawoûd.

Quelles peuvent être les conséquences du non-respect du port de voile ?
Le non-respect du port de voile est considéré en Islam comme l’exhibition. L’exhibition étant une désobéissance à Dieu. D’ailleurs cela est la première conséquence du non-respect du port de voile. L’exhibition est également un péché mortel en Islam. Elle attire la malédiction divine et exclut de la miséricorde d’Allah. L’exhibition est libertinage et infamie, immoralité et turpitude, une tradition satanique, une voie juive, ignorance dans sa forme la plus hideuse, sous-développement et décadence et une porte de diffusion du mal.

Il est certain que le port de voile est une obligation en Islam, qu’en dites-vous ?
Ce que je dis, c’est ce que Allah le Tout Puissant a dit dans le Saint Coran « Il n’appartient pas à un croyant ou une croyante, une fois qu’Allah et son messager ont décidé d’une chose, d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Quiconque désobéit à Allah et à son messager s’égare de toute évidence ». Etre musulman n’est pas une obligation ou une contrainte, c’est un choix, et quiconque choisit d’être musulman doit se conformer aux lois et aux prescriptions de l’Islam. Donc pour ma part le port du voile est une bonne chose car, il protège la femme non pas seulement des mauvais esprits, mais aussi des hommes malsains et vicieux.
Propos recueillis par Mistoura ABOUBAKAR BACHABI (Stag)





Dans la même rubrique