Ibrahim Abdoul Jalal Ayindé, Imam de la grande mosquée al Boussoery d’Attakè-Owodé à propos du mois de Ramadan : « le mois de Ramadan a une place particulière en Islam »

Karim O. ANONRIN 1er avril 2022

Que représente le mois de Ramadan pour le Musulman ?
Au nom d’Allah, le Miséricordieux et le Très Miséricordieux. Louange à Allah, le gracieux, le bienveillant, celui qui guide dans le droit chemin et qui a prescrit à ses croyants le mois de Ramadan une fois par an. Que la paix et le salut soit sur le Messager d’Allah, notre bien aimé Mohamad, celui qu’Allah a choisi pour révéler ses jugements et qu’il a chargé de transmettre sa loi à l’humanité, celui qui fut le meilleur de ceux qui ont jeûné et qui ont prié les nuits de ce mois sacré, ceux qui ont accompli leurs devoirs et suivi le droit chemin ainsi que sur sa noble famille, ses glorieux compagnons et sur ceux qui ont emprunté durablement leurs voies. Ainsi donc, le mois de Ramadan a une place particulière en Islam. Il ne s’agit pas d’un mois ordinaire qui commence pour finir. Le jeûne du Ramadan constitue le quatrième pilier des cinq sur lesquels s’élève l’édifice de l’Islam à savoir : témoigner qu’il n’y a point de divinité digne d’adoration autre qu’Allah et que Mohamad est son messager, accomplir la prière, s’acquitter de la charité obligatoire, jeûner le mois de Ramadan et accomplir le pèlerinage à la Mecque. Il est incontestablement admis que le mois de Ramadan est le seul mois de l’année durant lequel les Musulmans doivent jeûner. Pendant ce mois, ils n’ont pas le droit de manger, de boire ou encore d’avoir des relations sexuelles et ce, de l’aube au coucher du soleil. Seules les personnes malades, les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes âgées et les enfants pré-pubères sont dispensés d’observer le jeûne. N’observent le jeûne du Ramadan que les Musulmans.

Quel comportement adopter pendant le mois de Ramadan ?
La sagesse derrière l’instauration du jeûne est d’obtenir la crainte d’Allah dans l’observance des ordres et d’être soumis à sa législation. Allah (Exalté soit-il) a dit : "ainsi, atteindrez-vous la piété’’ (chapitre La Vache, Verset 108). C’est aussi habituer l’âme à la patience et la rendre plus forte pour qu’elle puisse vaincre ses désirs, habituer la personne à la bienfaisance et faire en sorte qu’elle ressente de la compassion envers les nécessiteux et les pauvres, car s’il goûte à la faim, son cœur attendri est compatissant envers ses frères. L’autre avantage est le repos du corps et sa guérison pendant le jeûne. Il y a aussi le bon comportement envers autrui, le renforcement des liens de parenté et l’apprentissage du sens du renoncement. Les avantages du jeûne du Ramadan sont nombreux. Le jeûne du Ramadan est caractérisé par une grande vertu et une double récompense. Allah s’est réservé l’attribution de la récompense du jeûne à lui-même comme cela est écrit dans le Hadith authentique d’Abou Huraira (Qu’Allah soit satisfait de lui) où il rapporte que le Messager d’Allah (Paix et salut sur lui) a dit : "Toute bonne action des fils d’Adam sera multipliée. Ainsi, la bonne action sera rétribuée de 10 à 700 fois’’. Allah (Exalté soit-il) a dit : ’’sauf le jeûne car il est à moi et c’est moi qui en accorde la récompense. Le Musulman abandonne son désir et sa nourriture pour moi’’. Et il poursuit : "Et pour le jeûneur, il y aura deux joies. L’un, lors de la rupture du jeûne ; c’est-à-dire lors de la fête, il sera en joie. L’autre, lorsqu’il rencontrera son Seigneur. Certes ! L’haleine du jeûneur est plus aimée auprès d’Allah que l’odeur du musc’’.

Quel genre de femme fait la cuisine pendant le mois de Ramadan ? L’épouse légale, la fiancée ou la copine ?
Le jeûne du Ramadan est une chose et le mariage est toute autre chose. Pour prendre le repas de l’aube, on n’a pas besoin d’être d’abord marié. La femme qui nous fait la cuisine peut être notre femme (légalement mariée), notre maman, notre sœur ou notre fille. Il n’y a pas de lien entre jeûner et l’état matrimonial. Quelqu’un qui n’est pas marié ne doit-il pas jeûner ? Lorsque vous n’êtes pas marié, vous pouvez vous procurer de la nourriture là où vous voulez. Le plus important est de jeûner et d’observer les restrictions

Un appel à l’endroit de la Communauté islamique du Bénin
Mon appel à tous mes frères musulmans est de bien se préparer pour mieux aborder ce mois béni, de respecter strictement les prescriptions du Saint Coran, les recommandations du Prophète Mohamad (Paix et bénédiction sur lui) et de comprendre que c’est un mois plein de bénédictions car Dieu récompense beaucoup. Ayez la crainte de Dieu. Qu’Allah accepte nos prières.
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN





Dans la même rubrique