Jean-Christ Amoussou au sujet des disputes de couples : « Avoir un conseiller matrimonial est une solution… »

25 août 2022

Les disputes dans les couples sont monnaie courante dans toutes les familles. La plupart de ces conflits familiaux siègent dans les mésententes entre les membres du foyer et surtout dans l’absence de conseillers familiaux. A travers cet entretien, Jean-Christ AMOUSSOU, coach consultant formateur en développement personnel professionnel leadership des jeunes et des femmes, aborde la question et lève un coin de voile.

Les disputes dans les couples augmentent sans cesse. Selon vous, qu’est-ce qui peut être à la base de ces conflits ?
Il y a plusieurs problèmes qui peuvent générer des conflits dans le couple. Pour moi je pense que la première source de conflit dans le couple, c’est l’incompatibilité entre les conjoints. Je parle d’incompatibilité en termes de personnalités. C’est-à-dire, dans un couple le mari est quelqu’un de beaucoup plus calme, tranquille et qui n’aime pas peut être faire trop de mouvement ou qui est serein. Par contre la femme est bouillante, aime se mêler de tout. Vous voyez déjà qu’il y a un décalage sur le plan de la personnalité. Il y a un adage qui dit "Qui s’assemble se ressemble". Donc, un tel couple sera en perpétuelle conflit parce qu’ils ne vont pas se comprendre, ils ne sont pas sur la même longueur d’onde. Il y a une grande différence de personnalités. Mais si c’est des gens qui se ressemblent, ils ont des points communs, des passions communes, une vision ou perception commune de la vie, sont proches, ont des valeurs, des expériences de ressemblance, ça favorise la cohésion, l’entente. C’est dire simplement qu’au premier point, il y a un grand fossé entre les deux. Deuxième chose, c’est quand il y a une grande différence en terme d’éducation, en terme de culture, en terme de vision de la vie. Troisième chose, c’est quand il n’y a pas d’harmonie en terme de vision. C’est-à-dire que l’homme a une vision qui n’est pas celle de la femme et vice versa. Autrement chacun est dans une direction opposée à celle de l’autre. Quatrième chose, il n’y a pas de partage de valeurs. C’est dire que l’homme a des valeurs que la femme ne partage pas, de même que la femme. Il y a également le cas où les deux ne partagent pas une même vision en matière de bonnes mœurs, l’éducation des enfants, comment mener les projets ensemble et bien d’autres. En gros, c’est l’entente. S’il n’y a pas d’entente entre les deux, il y aura de conflit en permanence. Il y a un passage dans la Bible qui dit " Deux personnes peuvent-elles marcher ensemble si elles ne se mettent pas d’accord ?". Donc le mot accord veut dire s’entendre sur la façon de fonctionnement. Et chacun est prêt à laisser ses différences, à laisser de côté ce que l’autre n’aime pas. Il ne peut jamais y avoir de couple si chacun veut vivre comme son bon vouloir. Le couple fonctionne parce qu’il y a un domaine sur lequel les deux s’entendent et acceptent fonctionner ensemble.

Que peut-on véritablement comprendre par conflits familiaux au sens plus approfondi ?
Un conflit familial est un conflit qui s’éclate entre les membres d’une famille. En famille restreinte, des conflits peuvent naitre entre le père, la mère, les enfants. Comme ça peut être dans la grande famille. Puisque nous sommes en Afrique et principalement au Bénin, c’est un conflit entre neveux, cousins ainsi de suite. Ces différents conflits peuvent être dus à des querelles, des mésententes, , des mal compréhensions ou des héritages.

La polygamie n’est-elle pas une source sûre de conflit conjugal ?
Oui ! La polygamie est belle et bien une source de conflit conjugal en ce sens qu’il y a la jalousie qui est présente, l’envie qui est présente, la défense de territoire. Donc des conflits d’intérêts.

Comment devrait se comporter un homme en cas de conflit conjugal ?
Première chose, il doit se calmer, reprendre son sang-froid, et laisser la situation se calmer d’abord. Laisser du temps. Si la situation se passe le matin, il ne faut pas s’attarder là-dessus. Il faut attendre au moins midi avant de chercher à intervenir le temps de bien réfléchir. Sinon, les réactions sur le champ ne sont parfois pas bonnes. Et pour régler la situation, il doit appeler les parties qui sont en conflits et éviter de prendre une décision seulement profitable à un seul camp.

Avoir un conseiller familial devrait être une solution aux conflits selon vous ? Si oui, quels sont les caractères qu’il doit posséder ?
Oui ! Avoir un conseiller familial est une solution pour freiner les disputes dans le foyer. Et il faut que ce dernier dispose d’un certain nombre de valeurs. Si le conseiller familial est quelqu’un de confiance, s’il a les bonnes capacités en termes d’écoute, d’apathie pour comprendre les gens, et en plus de ça, il est ouvert d’esprit et simple, tout ça va inévitablement favoriser sa réussite dans le couple. Il doit être calme, avoir le sens de l’analyse, de synthèse, être capable d’affronter toute situation contraire qui arrive. En effet, un conseiller familial n’est pas un bavard. Son rôle est de donner clairement le conseil approprié pour éradiquer la situation. En 5, 10 ou 15 minutes, 1 heure ou 2 heures. Ça dépend de la situation.

Le conseiller familial est-il le directeur du foyer ?
Non ! Il n’est pas un directeur du foyer et il ne peut l’être. Il est juste un conseiller. Ce sont les époux qui sont les directeurs de foyer. Lui il est là simplement pour accompagner, aider le couple.

Le fait que les pasteurs, les conseillers racontent des histoires peut aider le couple ?
Ça dépend. Si les histoires permettent de résoudre le problème de conflit, alors c’est important. Mais si cette dernière ne peut pas apporter une touche à la situation, je pense que ce n’est pas la peine de la raconter.

La plupart des couples évitent de solliciter l’avis des conseillers familiaux. Ont-ils raison d’adopter cette position ?
Si les couples évitent l’apport des conseillers familiaux, c’est parce qu’il y a de ces conseillers familiaux qui ne sont pas de bonne foi. Et adopter cette position, c’est éviter des problèmes. Mais je pense que ce n’est pas encore là une solution.

Comment le couple peut-il avoir confiance en son conseiller familial ?
Le conseiller familial pour gagner la confiance du couple qu’il suit, doit mener des actions pratiques, réelles. Et avec le temps, les choses vont s’améliorer et la confiance va régner pour le bonheur du foyer. Aussi il faut aussi noter qu’il aide le couple à être mâture.

Votre mot de la fin.
Dans une famille, il est impossible de vivre sans conflits. Mais quelle est notre capacité à résoudre ces conflits-là ? C’est là où Dieu nous attend, c’est là où on doit solliciter un conseiller familial. Travailler fort à se développer.
Propos recueillis par Mahussé Barnabé AÏSSI (Stag)





Dans la même rubrique