La Tabaski à Abomey-Calavi : Que nous réserve-t-elle dans nos assiettes ?

21 juillet 2021

Ce mardi 20 juillet 2021, les musulmans fêtent la Tabaski. Si elle est une célébration chargée de signi􀃑cations sur le plan religieux pour eux, c’est aussi une occasion de partage de grands repas à base de la viande de mouton. Ici, des femmes et des hommes nous dévoilent le menu du festin.

« Nous avons prévu faire pour demain de l’Akassa (pâte à base de maïs) et commander assez de “Ablo” (pâte faite à partir du riz) car nos invités seront nombreux », confie dame Ziadath, jeune mère venue faire ses emplettes dans le marché de Djadjo. « Ces pâtes seront accompagnées de jus de tomate, de piments, d’oignons hachés et de la viande de boeuf », poursuit-elle. Mais les préparatifs pour la cuisine de la fête ne sont pas qu’une affaire de femmes. « Je sais quoi payer et à quel prix, voilà pourquoi j’aide les femmes de ma maisonnée à faire les emplettes », explique Moussa, jeune musulman venu faire ses achats au marché de Calavi-kpota la veille de la Tabaski. Et d’expliquer : « Les tomates, le piment ainsi que les oignons sont chers. Mais j’ai pu en payer assez tout en restant dans mon budget ». Dans certaines familles musulmanes, les mets seront très variés. « Pour toutes les réjouissances, le repas principal est le riz » rappelle Soudéssi, jeune musulman sis non loin du marché de Djadjo. « Toutefois, nous avons décidé en famille de varier les mets en cuisinant aussi du cassoulet et de la pâte rouge », a-t-il ajouté.

Bilkis, jeune fille habitant Tokan et dont le père est un Imam, explique que la préparation des repas commence après la prière de 09 heures. « C’est après cette prière que l’imam égorge un mouton. Ensuite, les autres musulmans peuvent aussi se mettre à cuisiner chez eux ». Elle poursuit : « Le cassoulet et la friture devant accompagner le riz seront cuits avec de la viande hachée. Celle-ci est même prédominante dans tous les repas. De plus, il y aura de la pâte noire (faite à base de farine de cossettes d’ignames) accompagnée de sauce d’arachides à la viande de mouton et de crincrin ». Moussa, cité plus haut, nous parle aussi du menu prévu chez lui pour la fête de la Tabaski : « Nous avons prévu cuisiner du riz, de la sauce moutarde que nous mangerons avec les côtes de mouton braisées et des oignons hachés dans l’après-midi. Dans la soirée, on consommera du “tchep” (repas fait à base de viande, de patates, de raisins et de maïs frais) ». Malgré les différences au niveau des mets préparés dans chaque famille, la Tabaski sera célébrée comme cela se doit et la fête s’annonce belle de toutes parts.
Source : laméteo.info





Dans la même rubrique