Messe de célébration de Gléxwé Xwé 2019 : Ouidah fête son 123ème anniversaire

La rédaction 9 décembre 2019

C’est fait ! « Tout est beau », a laissé entendre Brian Udaigwe, Nonce apostolique célébrant de la messe de Gléxwé Xwé 2019. Les rideaux sont ainsi tombés ce dimanche 8 décembre 2019 sur la commémoration du 123ème anniversaire de la fête annuelle de retrouvailles des filles et fils de Ouidah. A travers son homélie, tiré de l’épitre de Mathieu 1 V 3 à 10, l’évêque a invité les natifs de la cité historique à être toujours solidaires et fraternels en se réjouissant les uns avec les autres. « Continuez d’être accordant envers vous et vivez comme les fils et filles d’un même parent. Il ne faudrait pas que cette joie qui vous anime le jour de votre fête, finisse ici et aujourd’hui. Vivez comme des frères et sœurs toujours et à jamais », a recommandé le nonce apostolique. Selon Mathieu Adjovi, natif de Ouidah, les paroles prononcées par le nonce viennent du cœur. Il a exprimé tout ce qu’il pense de Ouidah et tout ce qui doit être faire pour que ce qu’on voit à travers la présence de tous reste beau aujourd’hui, demain et pour toujours. Abondant dans le même sens, Célestine Adjanonhoun, Maire de la commune de Ouidah affirme que l’homélie du Prêtre invite chacun à se poser la question de savoir ce qu’il peut faire pour la ville et non ce que nous pouvons faire. Elle ajoute que « nous avons l’obligation de travailler ensemble, de cultiver la solidarité et la cohésion de notre groupe afin que nous puissions tirer un grand avantage ». Il faut préciser que cette fête de Gléxwé Xwé coïncide avec le 110ème anniversaire de la consécration de la paroisse Notre Dame de l’Immaculée Conception de Ouidah d’une part et le 30ème anniversaire de sa transformation en basilique d’autre part. « L’édition de cette année a été spéciale. Nous nous sommes véritablement battus et nous sommes contents puisqu’in fine, nous avons de bons résultats. Nous voulons bien saisir cette opportunité pour mettre Ouidah sur orbite, une ancienne ville qui est considérée comme morte. Nous avons envie de nous donner la main pour la reconstruire afin que le monde entier sache qu’il y a une ville historique qui est en train de renaître », a conclu Gratien Aguessi, Président du comité d’organisation de Gléxwé Xwé 2019.

Christian ATCHADE (Coll.)





Dans la même rubrique