Mise en place de la Chambre des métiers de l’artisanat du Bénin : Les acteurs décidés, des attentes à combler

10 février 2022

Un premier recensement passé presque sous silence et un deuxième avec plus d’information et le résultat est invocateur. D’après le Conseil des ministres d’hier, il y a eu 211.217 nouveaux acteurs répertoriés portant l’effectif total d’artisans désormais inscrits dans la base de données à 452246 répartis en 8 branches d’activités. Un afflux au recensement, sans doute, motivé par les intérêts à tirer en étant membre de la prochaine Chambre des métiers de l’artisanat du Bénin. Du moins, il y a une grosse attente autour du projet de la création de la nouvelle Chambre des métiers de l’artisanat du Bénin. Forcément, après les expériences passées avec l’Union des chambres interdépartementales de métiers au Bénin et des initiatives diverses du genre, l’objectif est clairement avec la nouvelle formule en gestation de donner entière satisfaction aux acteurs eux-mêmes et à l’Etat.
Ainsi donc, à travers cette vitrine, beaucoup d’acteurs y voient la possibilité de bénéficier des accompagnements des gouvernants notamment avec des bourses de formations à l’intérieur comme à l’extérieur du Bénin, des assurances santé, des possibilités de facilités de prêts, de cotisation pour la retraite etc. Ce qui est certain, avec une Chambre des métiers de l’artisanat dynamique, cette panoplie d’attentes des artisans peut être transformée en réalité. Il suffira juste d’un AOF, entendez Attribution-Organisation-Fonctionnement dans ce sens et que l’Etat facilite à cette institution, les partenariats avec les pays aux fortes potentialités dans des formations et recyclage en ce qui concerne des catégories de métiers d’artisanat et par ailleurs, des facilités aux acteurs dans des banques et institutions financières. Cependant, il doit en principe revenir à cette future Chambre, la mission de mettre de l’ordre dans les différents secteurs des métiers de l’artisanat et de fixer les conditions nécessaires afin qu’apprenants et clients soient également comblés.
Et véritablement, si toutes les conditions sont réunies et que la Chambre des métiers de l’artisanat du Bénin suit ces lignes directrices, ce sera, à coup sûr, une bouffée d’oxygène pour tous surtout pour les artisans qui feront preuve de sérieux. Enfin, il dépendra de chacun et de tous si l’outil à venir sera la panacée qui manquait aux artisans pour donner la plénitude de leurs moyens. A un pas de l’objectif Chambre des métiers de l’artisanat du Bénin qui profite aux acteurs, il ne reste qu’aux uns et aux autres, à s’assurer d’un bon atterrissage.





Dans la même rubrique