Musique : Omgah et Manzor lancent « Africa »

27 décembre 2021

Le jeune artiste d’origine américaine OMGAH en duo avec l’artiste béninois Manzor a sorti le morceau « Africa ». A travers ce tube disponible sur YouTube et qui tourne en boucle sur les chaînes de télévision locales et internationales, les deux artistes mettent en valeur la culture béninoise.

Le morceau « Africa » s’inscrit dans le genre musical Afro Pop. Elle parle de l’unité. Ce message fort est véhiculé dans quatre langues différentes pour le rendre plus accessible au grand public. Dans le titre, les artistes abordent l’Afrique dans sa beauté. A travers ce chef-d’œuvre, ils entendent valoriser la culture africaine. Ainsi, la beauté du paysage de certaines localités est mise en relief dans le clip. Depuis le lancement du tube, le public prend du plaisir à découvrir dans la chanson, les splendides collines de la ville de Dassa, une région montagneuse du Sud Bénin. Avec cette sortie discographique, les deux jeunes artistes occupent désormais une place de choix dans l’arène musicale béninoise et au-delà. Mélomanes et acteurs culturels sont unanimes sur la qualité du travail abattu par OMGAH et Manzor, coauteurs sur le morceau « Africa ». Cette belle collaboration entre les deux jeunes artistes marque sans doute le début d’une brillante carrière.

OMGAH, un jeune artiste pétri de talent
Originaire de Madison, Wisconsin aux Etats-Unis, OMGAH a lancé son premier morceau « Take My Hand » en 2018. Depuis lors, il a opté pour un style musical distinct de la RnB/Pop. Son style musical provient d’un genre en plein essor aux États-Unis, appelé PluggnB. OMGAH a travaillé avec des producteurs de premier plan tels que Thrillboy, MexicoDro et Xangang, des titans de l’industrie PluggnB. Méticuleux dans son travail artistique, OMGAH ambitionne de sortir dans les prochaines années des disques à grand succès. Il compte se produire avec de grands noms de la musique au plan international. Venu au Bénin dans le cadre d’un master en Administration des affaires à l’African School of Economics (ASE), il ne manque pas d’appréciation sur la musique béninoise. « La scène musicale béninoise regorge de jeunes talents. Toutefois, le principal obstacle qui empêche l’éclosion de ces talents est le manque de moyens financiers pour leur donner un bon accompagnement ». Durant son séjour, qu’il qualifie de bénéfique pour sa carrière, OMGAH prévoit de continuer à investir dans les pays francophones et anglophones d’Afrique de l’Ouest et leurs industries musicales.
Richard AKOTCHAYE





Dans la même rubrique