Œuvres sociales : L’AJRS célèbre la Tabaski avec les couches défavorisées

Adrien TCHOMAKOU 6 août 2020

Nul n’a le droit d’être heureux tout seul. Et l’Association des Jeunes pour la revive de la Sounna (AJRS) ne manque aucune occasion de le prouver dans ses actions. En témoigne la célébration de la Tabaski pour tous avec les plus démunis à travers la mise à disposition des personnes vulnérables à faibles revenus du nécessaire pour agrémenter cette fête. Plusieurs actes de générosité ont été posés du 31 juillet au 3 août derniers.

Ainsi, au total, 766 bêtes sacrificielles ont été immolées dans les 17 communes bénéficiaires du projet « Tabaski pour tous », dont 110 à Abomey-Calavi. Par cette solidarité, 4596 familles ont été impactées. D’un coût global de 34.470.000 FCFA, cette initiative entre dans la droite ligne des actions sociales de cette ONG islamique qui lutte en priorité contre l’extrême pauvreté. Comme à l’accoutumée, l’Association des Jeunes pour la revive de la Sounna a mobilisé, outre son personnel permanant, plus de 200 jeunes bénévoles à travers le territoire national pour la cause. Selon le Président de l’AJRS, Al Haroun Souléimane, son organisation, veut à travers ce geste semer la joie au cœur des familles par ces temps de COVID-19 avec son cortège de difficultés économiques. L’AJRS pilote depuis cinq ans ce projet au Bénin en collaboration avec son partenaire dubaïote, Dar El Ber society.

Face au niveau de satisfaction des bénéficiaires, il promet d’ores et déjà travailler pour mieux accompagner les plus démunis. Pour rappel, l’AJRS est une association à but non lucratif qui a pour objectif la promotion du développement à la base, la poursuite des objectifs 1 et 2 des ODD visant à éliminer la pauvreté et la faim à travers le territoire béninois, l’aide humanitaire et l’entraide sociale pour tous. Elle entend aussi élargir sa participation pour le bien-être des familles les plus démunies au Bénin par des apports en espèce et en nature au profit des bénéficiaires.





Dans la même rubrique