Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Prestation de la troupe Ningxia au Fitheb : Toute la culture chinoise dans une même scène

Les chinois ne sont pas restés en marge de la célébration du 57ème anniversaire de l’indépendance du Bénin. Venue de la chine, la troupe Ningxia a offert à la salle bleue du Festival international de théâtre du Bénin à Cotonou (Fitheb), une prestation riche en couleurs, au son et aux pas de la culture chinoise.
Sur scène, un groupe de neuf danseurs, vêtus de pantalon rouge. Avec des gestes frivoles, ils captent l’attention du public, impatient de découvrir à travers eux la culture chinoise. C’est un groupe de jeunes danseurs vêtu d’un ensemble chemise pantalon rouge qui a procédé à l’ouverture de la soirée, par une danse traditionnelle chinoise. Le dynamisme dans la cadence de ceux-ci ne pouvait empêcher certains spectateurs d’imiter leurs parts. Après quelques minutes de danse, le groupe cède sa place à un autre groupe. Celui-ci est constitué de quatre jeunes adolescentes toutes habillées en maillot rose avec des disques de bâton en mains. A chaque rotation des disques, suivaient des mouvements de corps de ces dernières. Elles ont charmés le publique ; surtout les enfants qui expriment leur étonnement par des cris et applaudissements à la vue de la souplesse avec laquelle les jeunes chinoises font des acrobaties. Les acrobates quittent la scène pour laisser place à Gao ling une joueuse d’instrument traditionnel.
Concentrée sur son « Erhu » le violon chinois, la musicienne a séduite le publique par la douce mélodie de son instrument. Elle n’est pas la seule appréciée par le publique. Ma yuqi une acrobate vient sur le podium pour plus fasciner la foule. Celle-ci a une telle facilité et habilité à faire tourner autour de son corps, une quinzaine de cercle sans qu’aucun ne s’échappent pour atteindre le sol. La cérémonie devenait plus intéressante après le passage de chaque groupe de danse ou d’acrobatie. « Rime de retour ». C’est sur cette danse de fin que la troupe a clôturé la soirée. Sur le visage du publique se lisait un sentiment de satisfaction ; même si certains auraient aimés que le spectacle se prolonge.
Gloria AGLIGAN (Stag)

16-08-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
Un Plan cadre pour l’assistance au développement (Pnuad) concocté selon une approche participative, inclusive, et même validé en Conseil des (...) Lire  

En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Intérim en détresse à Cotonou (...)
7-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : A vous de jouer jeunes !
7-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 540

Père Clément Marie Bonou au sujet de la fête de Toussaint : « La (...)
31-10-2018, La rédaction
Les chrétiens catholiques célèbrent demain les saints et le2 prochain les défunts. Deux fêtes qui se suivent sans pour (...)  

Interview avec Bokonon Aké Oundjèglo : « La cérémonie "ahouandida" (...)
19-10-2018, La rédaction
Président du Festival International des jumeaux, Bokonon Aké Oundjèglo nous parle ici des jumeaux à travers un rite (...)  

Léila Adjé-Chabi au sujet du Make up SFX : « Ce qui me passionne (...)
18-10-2018, La rédaction
Étudiante en 3e année de réalisation cinéma et télévision à l’Institut Supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma), (...)  

Coffi Eric Lazare Akakpo, Président de Caco : « L’heure a sonné, il (...)
17-10-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Coffi Eric Lazare Akakpo préside depuis quelques années l’association Sonagnon et le Collectif des acteurs culturels (...)