Projet de réalisation de film documentaire : Des afro descendants à la découverte des sites touristiques d’Avrankou

La rédaction 11 janvier 2022

Une délégation de descendants afro-américains regroupés au sein de l’ONG HOPE FOR AFRICA était en découverte des sites touristiques de la commune d’Avrankou, toute la journée du jeudi 06 janvier 2022.

Une magnifique journée de découverte qui a commencé par une séance d’échanges entre le conseil communal et la délégation conduite par le Professeur Joyce HOPE SCOTT à la salle de réunion de la Mairie d’Avrankou. À cette étape, les projets de coopération dont la revalorisation du Chemin du sacré, entre l’ONG HOPE FOR AFRICA et le conseil communal ont été passés au peigne fin, ainsi que l’histoire des sites touristiques prévus pour être visités.
Il faut préciser que pour ces afro descendants, c’est une tradition depuis plus de deux décennies, à l’approche de la fête des religions endogènes du 10 janvier, de revenir se ressourcer, non seulement au contact des circuits empruntés par leurs ancêtres, avant leur déportation, de l’autre côté de l’Atlantique, en raison de la traite négrière, mais aussi pour s’imprégner de leurs traditions.

La délégation des afro descendants, accompagnée par des représentants du conseil communal et autres personnes ressources, a donc débuté la visite des sites au programme, par le sanctuaire de l’imposante divinité Zèkpon-Adonon incarnation d’une femme protectrice des filles et fils du terroir depuis la nuit des temps. Une visite à l’issue de laquelle la délégation a pu prendre un bain de purification et de protection avant de mettre le cap sur la place où les esclaves étaient rassemblés et qui fait office aujourd’hui du plus grand carrefour de la commune, et qui va conduire la délégation à dévaler la grande pente qui donne sur le site du « dur combat d’Atchoukpa » entre les troupes du Roi Béhanzin et celles coloniales, le 20 avril 1890. Elle a pu observer de près les tranchées, la terre maudite par le Roi Béhanzin où rien n’a pu pousser, les restes de murailles de ce qui était les fortifications, témoins de la résistance du Roi, ainsi que l’ancien marché des esclaves de Houndo, aujourd’hui transformé en marché ordinaire. La visite des différents sites s’est achevée par une escale à la tombe du résistant Avran, fondateur de la commune, la résidence du célèbre artiste chanteur et compositeur Yédénou Adjahoui, dont les paroles qui traversent intactes le temps, depuis bientôt trois décennies après sa disparition, sont empreintes de sagesse et font même parfois office de prophéties.

C’est en toute logique que cette journée marathon riche en découvertes et en enseignements, pour les afro descendants de l’ONG HOPE FOR AFRICA, s’est achevée à Latchèzounmè, imposante verdure faite d’arbres centenaires qui ceinture le Palais du Roi LATCHÈHOLOU GUIDIMANDJÊGBÊ AGBANTCHÉKON où ils ont été accueillis dans une belle ambiance des grands jours, faite de prières, de chants et de libations. Dans la salle d’audience du palais royal, les Afro descendants ont eu droit à des échanges directs avec le Roi LATCHÈHOLOU GUIDIMANDJÊGBÊ AGBANTCHÉKON qui a mis l’accent sur le caractère forcé et violent des déportations, afin de ramener sur le droit chemin ceux qui pensent que ce fut de gaieté de cœur. Et entre autres requêtes formulées, ils ont émis le vœu que le gouvernement du Président Patrice TALON travaille à les exonérer de visas afin qu’ils aient plus de facilité à revenir au bercail, pour prendre une part active au développement du Bénin. Aussi, en lieu et place de la Porte du non retour, ils ont réclamé une Porte du retour. Des inquiétudes qui ont été vite apaisées par le Roi LATCHÈHOLOU qui fait confiance à la gouvernance du Président Patrice TALON et les nombreuses actions en cours pour accélérer le retour des afro descendants.





Dans la même rubrique