Religion : Confinée, la communauté chrétienne célèbre le dimanche des rameaux

La rédaction 6 avril 2020

Ce dimanche 5 avril 2020, la communauté chrétienne a célébré mais avec les églises fermées en raison du coronavirus le dimanche des Rameaux, dernier dimanche qui précède la fête de Pâques. Cette célébration ouvre la semaine sainte et commémore l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem six jours avant la Pâques Juive, soit quatre jours avant son arrestation et le début de la passion.

Fête des rameaux. La communauté chrétienne a célébré hier dimanche 5 avril 2020 le dimanche des Rameaux. En cette période de la pandémie lié au coronavirus, les chrétiens du monde, pratiquement tous à la maison n’ont pas manqué de sacrifier à la tradition. Dans une église vide, le Pape François a célébré la messe qui marque le début de la semaine sainte dans une église quasi vide.
En effet, cette messe a lieu à la fin du carême et se veut une reconstitution d’un événement précis, dans le but de faire revivre au fidèle les temps forts des évangiles. Selon l’église catholique romaine, lors de son arrivée à Jérusalem, le Christ fit son entrée assis sur un âne et que « la plupart des gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin ; d’autres coupèrent des branches d’arbres, et en jonchèrent la route. Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts ! »
Depuis leurs maisons, la communauté chrétienne notamment celle béninoise s’est contentée de suivre les messes à la radio ou à la télé. « Sur Radio Immaculée, vous avez au moins six messes le dimanche, mina, français, fon, yoruba pour aider les fidèles à vivre en situation délicate. Sur la chaîne de télévision Eden tv les dimanches à 10h, vous avez aussi la messe catholique. Ces occasions-là peuvent permettre aux fidèles de vivre les célébrations prochaines sans compter sur la possibilité d’aller sur KTO qui fait aussi un programme spécial pour cette période que nous traversons et qui est difficile pour tout le monde », a déclaré le Père Eric Okpeicha.
Il faut préciser que le terme de Rameaux vient donc traditionnellement de la venue du Christ qui a été accueillis par des branches d’arbre au Jérusalem, et, les fidèles chrétiens perpétuent cette tradition et utilisent des branches coupées aux arbres afin de les faire bénir lors de cette fête. Mais aujourd’hui, la nature de l’arbre utilisé dépend évidemment des régions du monde où cette fête est célébrée, la tradition évangélique parlant de branche de palmes, cet arbre étant particulièrement répandu à l’époque de Jésus. Le déroulement de la procession va aussi varier selon les contextes locaux. Celle-ci pouvant s’avérer plus ou moins longue, pouvant ainsi relier deux églises entre elles, ou bien débuter plus simplement à proximité de l’église où aura lieu la messe.
Jephté HOUNNAGNI (Coll.)





Dans la même rubrique