Retrouvailles des filles et fils de la collectivité Omon itcha : Une célébration sous le sceau de la fraternité

29 août 2022

Les filles et fils "Omantcha" se sont mobilisés autour d’une fête mémorable à Sokponta, commune de Glazoué du mercredi 24 au Dimanche 28 Aout Août 2022. A la 1ère edition, les descendants de cette grande dynastie ont célébré ces retrouvailles avec faste.

Après quelques années de réflexion, la collectivité "Omantcha" a initié les retrouvailles entre ses filles et fils. La 1ère édition vient d’avoir lieu à sokponta et n’a laissé aucun descendant de cette dynastie insensible. Déjà, la journée du 24 Août a été meublée par la cérémonie d’ouverture suivie de différentes libations. Les adeptes ont imploré la clémence du dieu "Mondjoufé" sur la colline ITCHO afin que la fête soit belle. Pour manifester leur joie, les filles et fils se sont rassemblés au Palais royal pour savourer leur repas d’accueil. La pâte de maïs à la sauce d’arachide, le mets préféré de la communauté Idaatcha, était au rendez vous. La nuit du vendredi au petit matin du samedi a été consacrée à une soirée d’animations diverses sur la place publique Batcho suivie de la danse Ogou pour rendre hommage aux chasseurs. “Nos parents étaient et continuent d’être de grands chasseurs et guerriers, nous ne pouvons pas organiser cette fête et mettre de côté la danse Ogou”, a martelé Wilfried Oga, digne fils Omantcha. Cette danse était non seulement étrange mais aussi merveilleuse aux yeux des spectateurs. Les manifestations commémoratives se sont intensifiées le samedi. Suite au petit déjeuner commun le "Ikara-ekpa", Les fils et filles de cette dynastie habillés, tous en blanc, se sont rendus sur les collines Itcho et Kingoro pour des visites touristiques et pour rendre hommage au dieu Mondjoufé. Ces collines symbolisent les lieux de transit des ancêtres de cette collectivité pour rejoindre la terre de Sokponta. Un repas d’ensemble a été partagé sur la place publique du village à leur retour. Ce fut également l’opportunité d’échange entre fils et filles afin de se connaître davantage. Marcel Batcho, Organisateur général des retrouvailles, dans une joie immense s’exprime : “Je rencontre souvent des personnes qui font partie de ma collectivité sans m’en rendre compte. Grâce à cette fête, j’ai fait connaissance de mes frères et sœurs”. La journée s’est achevée par une danse du culte des Omantcha, le "Idjaguédé".

La matinée du dimanche a été consacrée à la cérémonie de sortie d’enfants au Palais royal. “Une chose qui, depuis fort longtemps dans nos coutumes, devient rare”, a déclaré Wilfried Oga. A la suite de cette cérémonie, toute la famille s’est rendue à l’église catholique du village pour une messe d’action de grâces. Les dernières cérémonies de libations ont mis fin à cet événement empreint de solennité. La fête fut non seulement belle mais surtout une réussite au regard de la forte mobilisation observée autour de l’initiative. “Nous avons compris que la famille avait soif de cela, nous sommes très contents de nous retrouver”, s’est réjouie Christelle Mandje. Pour Nicaise Batcho, le rêve est devenu réalité. Grâce à cette fête, chacun des fils et filles a connu son histoire, son origine. “Quand on ne sait pas où l’on va, on doit savoir d’où l’on vient. Il ne sert à rien de fuire sa culture. Ces retrouvailles sont donc pour nous l’initiative de reconstruire l’histoire, de réunir les familles pour le bonheur des générations futures”, a dit Bertin Zohoun. C’est dans une grande joie que les fils et filles Omantcha se sont séparés tout en se donnant rendez vous pour la prochaine édition.
Irène DOTCHE (Stag)





Dans la même rubrique