Vient de paraître : « De l’endettement à la prospérité… » de Inès A. Adénikè et de Luc V. Dansous

18 juin 2021

« de l’endettement à la Prospérité, un style de vie qui protège contre l’esclavage des dettes ». Ainsi est intitulé le livre de deux auteurs Inès Alida Adénikè et Luc Vidjannagni Dansou paru aux éditions Africa Motivation Publishing et dévoilé officiellement au public hier à Bluezone à Cotonou. Cet ouvrage de 215 pages et subdivisé en quatre parties dans un français simple et accessible à tous, dénonce le cercle vicieux de l’endettement. Ce couple d’écrivains s’est résolument engagé pour mettre fin à la tyrannie et à la barbarie de l’endettement et provoquer le changement dans la société.
Dans ce livre qui se dresse contre un système d’appauvrissement et ses corollaires, les auteurs ont exposé les causes de l’endettement, ses conséquences et ils ont proposé des astuces pour construire une fortune sans faire recours à la dette. Ils ont posé la problématique de l’endettement et de la prospérité. « Ces deux thèmes ont été élucidés dans le livre par des passages bibliques et les témoignages aussi bien des auteurs que d’autres personnes », a fait savoir Arnaud Kpotin, parrain de la cérémonie de lancement de ce livre. En prenant l’initiative de sortir ce livre, l’objectif des auteurs est de partager avec les lecteurs, les méthodes et techniques pour sortir de l’endettement, éviter des dettes toxiques et construire une fortune. « Partager pour nous, est devenu un devoir, une mission à accomplir. Ce livre est la réponse que nous donnons à toutes ces personnes qui ont un potentiel énorme avec une intelligence pour exceller dans leur vie, mais qui ont échoué parce qu’elles se sont enlisées dans des dettes. L’endettement est un fait, pas une fatalité. On y entre parfois par imprudence ou par concours de fatalité. Nous sommes conscients que ce que nous vous proposons n’est pas facile, mais nous pouvons vous affirmer que c’est possible d’être prospère sans être endetté », a fait savoir Inès Alida Adénikè.

Présenté élégamment au public par Patrick Djossou, journaliste culture et préfacé par le Père Aguessy, cet ouvrage est publié pour sauver des vies du cercle vicieux de l’endettement et de la misère. « J’ai accepté de préfacer ce livre car, je sais qu’il y a une profonde adéquation entre la vie des auteurs et le sujet traité. Je l’ai aussi fait par souci de vérité car, celui qui est emprisonné dans les dettes, n’est pas dans la vérité », a précisé le préfacier.
Ce couple d’écrivains dénonce ainsi l’endettement tout en bravant les critiques des banquiers et des systèmes financiers… Ils ont poussé le bouchon plus loin en dénonçant les dettes comme un cercle vicieux qui emprisonne, arrache la joie de vivre et parfois la vie de ses victimes.
« Mon peuple périt faute de connaissances », disent les Saintes Ecritures. Pour ne pas périr ou croupir sous le poids de la dette, le couple Dansou met à nu les vices de l’endettement et montre le chemin de la prospérité. Il faut donc savoir lire entre les lignes pour trouver les moyens d’y parvenir… Le débat est ainsi lancé. Ce livre défraiera bientôt la chronique et suscitera des contradictions venant du camp d’en face…





Dans la même rubrique