Adebayor parle de son chagrin d’amour

6 décembre 2020

La légende vivante du football togolais, Emmanuel Adebayor, a pris la première place sur la plateforme de réseaux sociaux Twitter, vendredi 4 décembre 2020. L’ancien attaquant de Manchester United (D1 Angleterre) a évoqué un chagrin d’amour récent, qui ferait référence à son ex-copine Dillish Mathews.

Les captures d’écran des messages partagés par Emmanuel Adebayor semblent suggérer que l’ami de longue date du comédien Funny Face a subi le même sort, il y a quelques mois. Le footballeur togolais, dans les messages où il a refusé de mentionner un nom, a répondu avec une nuance qui renvoie à la star namibienne de Big Brother, Dillish Mathews, qui était sa petite amie.

Dans les messages, l’ancien attaquant de Manchester City raconte comment la dame en question l’a trompé en disant qu’elle voyageait dans un pays particulier, mais qu’elle s’est retrouvée dans un pays différent. Adebayor l’a également accusée de tromperie et de triche et a supplié la dame de passer à autre chose puisqu’ils ne sont plus ensemble.

Emmanuel Adebayor a raconté qu’il avait une fois donné de l’argent à la dame pour sa famille, mais que cette dernière aurait gardé cet argent sur elle et a plutôt dit des choses méprisables à son sujet. La star du football a accusé Dillish Mathews d’être narcissique et a affirmé qu’elle souffrait de « trouble bipolaire et de personnalité ».

À la fin de ses révélations sur les réseaux sociaux, Adebayor a déclaré qu’il faisait référence à Dillish avec le hashtag « #DillishDribbledAdebayor ». « Adebayor doit guérir », a écrit un internaute, qui n’a certainement pas apprécié cette sortie de l’Épervier de Lomé.

« J’ai lu tellement de commentaires méchants, en particulier de femmes qui ont qualifié Adebayor d’enfant, de lâche… Nous diabolisons un homme pour avoir parlé parce qu’une femme l’a utilisé pour son argent et lui a menti. Nous condamnons les hommes mais normalisons le fait que les femmes utilisent les hommes pour de l’argent », a indiqué un autre.
Source : afrik.com





Dans la même rubrique