Brésil : le roi Pelé est mort

29 décembre 2022

Hospitalisé depuis de nombreuses semaines pour une rechute de son cancer du colon, Pelé est mort ce jeudi à 82 ans. Considéré comme un des plus grands joueurs de tous les temps, le Brésilien a marqué son époque en remportant la Coupe du monde à trois reprises.

Edson Arantes do Nascimento n’est plus. Fragilisé par une rechute de son cancer du colon et hospitalisé depuis de nombreuses semaines, Pelé a rendu son dernier souffle à l’hôpital Albert-Einstein de Sao Paulo, ce jeudi.

Trois victoires en Coupe du monde -
La nouvelle a surpris peu de monde, sa famille et le Brésil dans son ensemble ayant préparé leur deuil depuis plusieurs jours désormais. Mais elle n’en reste pas moins très douloureuse pour tout un pays et surtout tous les amoureux du ballon rond qui connaissent de près ou de loin celui qui a fêté ses 82 ans le 23 octobre. Car Pelé, c’est un mythe, un esthète du ballon, une légende comme on n’en fait plus et un précurseur dans son domaine. Pelé, c’est le football. Apparu pour la première fois sur un terrain de football en 1956 sous les couleurs du FC Santos, le natif de Três Corações s’est fait un nom en Suède, en 1958, en remportant la Coupe du monde à seulement 17 ans. Des performances exceptionnelles pour offrir au Brésil sa première étoile avant d’en accrocher deux autres, quatre ans plus tard, au Chili, et juste avant ses 30 ans, en 1970, au Mexique. Il est, à ce jour, le seul à avoir réalisé cette prouesse.

Plus qu’un footballeur
Auteur de 757 buts en 816 matchs officiels, lui qui en a revendiqué 1301 sur ses 21 années au plus haut niveau, Pelé est resté un modèle pour tous les joueurs auriverde qui ont tenté de prendre sa relève, de Zico à Neymar, qui a égalé son record du plus grand nombre de buts marqués en sélection au Qatar, en passant par Romario, Ronaldo ou encore Ronaldinho. Un père pour tous ces jeunes qui n’ont cessé de se comparer à lui. Après sa carrière, Pelé n’a jamais réussi à s’éloigner du ballon rond en devenant Ministre des Sports du Brésil entre 1995 et 1999, profitant notamment de sa notoriété pour se consacrer à des causes humanitaires en liant son nom à l’UNICEF. Après Johan Cruyff en 2016 et Diego Maradona en 2020, le football a perdu un de ses plus grands représentants avec la mort du Roi Pelé. Une page qui se tourne pour tout un sport.

La carrière de Pelé en chiffres
1956-1974  : Santos, 660 matchs et 643 buts
1975-1977 : New York Cosmos, 64 matchs et 37 buts
1957-1971 : 92 sélections et 77 buts

Le palmarès de Pelé
Coupe du monde (3) :
1958, 1962, 1970
Champion de l’État de Sao Paulo (11)  : 1956, 1958, 1960, 1961, 1962, 1964, 1965, 1967, 1968, 1969, 1973
Championnat du Brésil de football (6) : 1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1968 Copa Libertadores (2) : 1962, 1963 Coupe intercontinentale (2) : 1962, 1963 Recopa Sudamericana (1)  : 1968
Supercoupe des champions intercontinentaux (1) : 1968
Source : Maxifoot





Dans la même rubrique