FECAFOOT : Samuel Eto’o déjà dans la controverse

14 décembre 2021

Fraîchement élu président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Samuel Eto’o Fils vient de prendre une forte décision qui suscite de vives réactions sur les réseaux sociaux. En effet, l’ancien capitaine des Lions Indomptables aurait ordonné la fermeture du portail de la Fédération à 8 heures ce mardi 14 décembre, après son arrivée à 7h45. Ensuite, il aurait fait le tour des différents bureaux, pour recenser le personnel qui était déjà là avant lui. Tous les employés retardataires sont restés coincés dehors.

Le nouveau président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Samuel Eto’o Fils, a l’intention de changer toutes les mauvaises habitudes au sein de l’instance. Le successeur de Seidou Mbombo Njoya serait très remonté contre les concierges de l’immeuble, qui auraient ouvert le portail à un ancien international camerounais dont le nom n’a pas été révélé, qui officiait dans lesdits locaux.

Samuel Eto’o aurait même récupéré les clés du portail et renvoyé les Concierges. Et pour tout corroborer, il a prié les retardataires de retourner chez eux. Déjà, lors de son premier jour de service, hier lundi, il avait fait savoir que « le travail commence à 8 heures et s’achève à 16 heures ». L’ancien capitaine de l’équipe nationale camerounaise, aujourd’hui à la tête de l’instance dirigeante du football de son pays, serait prêt à tout pour que cette consigne soit respectée.

Visiblement, Samuel Eto’o fils veut réinstaurer la discipline et le sens du devoir au sein de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT). Il a été soutenu par de nombreux internautes, même si d’autres trouvent que c’est très tôt pour imposer une telle rigueur. « Samuel Eto’o a réalisé une belle carrière de footballeur professionnel, parce qu’il était rigoureux et travailleur. C’est cette méthode qu’il veut amener au sein de la FECAFOOT. Il ne faut jamais avoir honte de copier les bons exemples. Bravo président », s’en félicite Genera Yannick. « On éduque, avant la répression », dénonce Saliou Lasisi.

« La rigueur devrait être nécessaire. Les gens ont foutu en l’air notre football, à l’instar des administrateurs de la FECAFOOT », estime Jeff Steve Touffeu. « On peut ne pas l’aimer, mais il faut apprécier cette action à sa juste valeur. Bravo Samuel Eto’o », se réjouit Andrin Youwo. « La récréation est terminée. Chacun va manger à la sueur de son front maintenant », a également indiqué Ouessi Matthew.
Source : afrik.com





Dans la même rubrique