Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Insurrection au Burkina-Faso : Blaise...

Insurrection au Burkina-Faso : Blaise Compaoré toujours au pouvoir
Ce jeudi 30 octobre au matin, les députés du Burkina Faso devaient examiner le projet de loi portant sur la révision de la Constitution permettant une nouvelle candidature du président Blaise Compaoré après 2015. Sous la pression, le vote a été annulé. Trop tard : avant le début de la séance, des manifestants avaient réussi à pénétrer dans l’enceinte du Parlement et des affrontements mortels ont eu lieu par la suite dans le pays. Le président, qui s’est exprimé en fin de soirée, a refusé de démissionner malgré les demandes pressantes de l’opposition. Il se déclare en revanche ouvert à l’idée d’un gouvernement de transition et promet de remettre le pouvoir au prochain président élu

JPEG - 34.1 ko
Blaise Compaoré, Président du Burkina-Faso

Message de Blaise Compaoré lu à 22 h 25 mn
Peuple du Burkina Faso, chers compatriotes,
Il y a des instants dans la vie des peuples et des nations où le silence est plus expressif que la prise de parole.
Ces moments de grande douleur que nous vivons en font partie.
Les manifestations violentes qui ont endeuillé et plongé notre peuple dans la stupeur n’honorent pas le pays des Hommes intègres, mais j’ai entendu le message, je l’ai compris et pris la juste mesure des fortes aspirations de changement.
Aussi, voudrais-je présenter mes condoléances les plus attristées aux familles éplorées et souhaiter un prompt rétablissement aux nombreux blessés.
En ce tournant décisif de la marche de notre peuple, j’appelle toutes les parties à mettre en avant l’intérêt supérieur de la nation. En ce tournant décisif de la marche de notre pays, j’appelle toutes les parties en mettre en avant l’intérêt supérieur de la nation.
J’appelle les forces de l’ordre et l’ensemble des manifestants au respect de l’intégrité physique de tous les citoyens ainsi qu’au respect des biens publics et privés.
Je demeure convaincu que le dialogue constructif pourra permettre à notre peuple de retrouver sa quiétude d’antan et regarder l’avenir avec assurance.
En ce qui me concerne, je reste disponible à ouvrir avec vous des pourparlers pour une période de transition à l’issue de laquelle je transmettrai le pouvoir au président démocratiquement élu.
En vue du rétablissement de ce dialogue, j’ai décidé de retirer le projet de loi contesté et de procéder à son annulation. Pour permettre à chacune des parties, l’opposition politique, la société civile et la majorité de renouer le fil du dialogue dans la sérénité,
je décide ce qui suit :
- Le gouvernement est dissout
- A compter de ce jeudi 30 octobre, je déclare annulé l’état de siège sur toute l’étendue du territoire national.
J’exprime ma reconnaissance à tous ceux qui ont cru en moi et qui ont sacrifié de leur bien et quiétude.

Ma reconnaissance va aussi à l’opposition pour l’attitude républicaine de ses dirigeants. Ensemble, nous devons tous œuvré à éviter un approfondissement de la fracture sociale et un délitement de notre tissu économique.
Chacun doit jouer sa partition afin que nous parvenions à un retour définitif à la paix sociale. Je salue les forces de l’ordre pour leur professionnalisme et leur sacrifice qui nous ont évités une catastrophe qui aurait été irrémédiable.
Que Dieu bénisse le Burkina Faso !
Je vous remercie.
Blaise Compaoré
Président du Faso

source : RFI

31-10-2014, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Les bus de la mort
20-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
On n’en parlera jamais assez. La sécurité des personnes et des biens sur les axes routiers doit être une préoccupation de tous les instants. Les voies (...) Lire  

Editorial : Défilé au chevet du Bénin !
20-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Prisonniers exigeants !
19-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’indécente proposition
19-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Cena, sérénité fragilisée !
15-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Embûches sur la route du 28 (...)
12-03-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Insurrection au Burkina-Faso : Blaise...
31-10-2014, La rédaction
Insurrection au Burkina-Faso : Blaise...
31-10-2014, La rédaction
Football : Echos des Ecureuils expatriés
16-09-2014, Ambroise ZINSOU


0 | 30 | 60

Séverin Maxime Quenum sur Rfi : « L’essentiel est d’avoir une (...)
15-03-2019, La rédaction
Au Bénin, les législatives ont lieu le 28 avril prochain, mais toutes les listes de l’opposition ont été rejetées par (...)  

Mabingue Ngom, Directeur Afrique du FNUAP propose de la (...)
12-02-2019, La rédaction
« Pour convaincre les gens de faire moins d’enfants, il ne faut pas leur envoyer des James Bond qui distribuent des (...)  

RDC : Félix Tshisekedi proclamé vainqueur de l’élection (...)
11-01-2019, La rédaction
L’opposant Félix Tshisekedi remporte la présidentielle en RDC avec 38,57 % des voix. Le candidat de Kabila, Emmanuel (...)  

Présidentielle en RDC : la France met en doute les résultats
11-01-2019, La rédaction
« Cela peut mal tourner parce que M. Fayulu était "a priori" le leader sortant de ces élections », a déclaré le chef de (...)