Le transgenre Bobrisky va subir un changement de sexe complet

28 décembre 2020

Connue comme une femme transgenre au Nigeria, un pays sans droits LGBT, Okuneye Idris Olarenwaju alias « Bobrisky » a annoncé son plan numéro un pour 2021. En effet, le jeune diplômé en comptabilité de l’université de Lagos, envisagerait une opération de réassignation sexuelle pour devenir une vraie « femme ».

Le célèbre travesti Bobrisky l’a annoncé via sa page Instagram, le samedi 26 décembre 2020, révélant qu’il avait économisé environ 300 000 dollars (plus de 161  millions FCFA) pour la procédure chirurgicale. Il a indiqué qu’il ne s’inquiétait d’aucune complication découlant de la procédure, car il partageait une photo d’un autre transgenre. Selon lui, même s’il y avait des complications et qu’il mourrait, il serait heureux d’être mort en faisant ce qu’il aime.

Sur son choix, Bobrisky a donné l’impression que c’était plus pour des revenus financiers qu’autre chose. Il a noté que lorsqu’il était un homme, il était fauché et ne pouvait même pas trouver d’emploi dans son propre pays, le Nigeria. Cependant, en devenant un travesti, il a commencé à gagner de l’argent, à marquer des concerts. c’est ainsi qu’elle a décidé d’en tirer parti, d’autant qu’il avait une orientation féminine en grandissant.

« Ce message est à vous tous, à lire avant de me juger. J’étais formellement un homme pendant près de 25 ans, rien à montrer. J’ai continué à lutter même avec mon certificat en tant que diplômé en comptabilité à l’université de Lagos, rien à montrer encore pour cela. J’ai vu comment tous mes amis se faisaient de l’argent à l’époque. Je suis rentré chez moi et j’ai médité sur ma vie. Je me suis dit que si je me mets à voler, ils finiront par me tuer. J’étais conscient que je n’avais le cœur et le courage d’arnaquer les gens, de leur prendre ce qu’ils ont gagné à la sueur de leur front. Pendant que je grandissais, j’avais quelques traits féminins, alors j’ai décide d’essayer, de voir à quoi ressemble le cross dressing. En moins d’un an de travestissement, j’ai commencé à gagner de l’argent. J’étais encore surpris », révèle-t-il.

« J’ai donc donné plus de temps à mon corps, en l’enduisant de crèmes coûteuses, en sentant bon, en utilisant plus de pilules corporelles féminines et en prenant soin de moi. Boom, plus d’argent continue d’arriver… des hommes m’admirent, des femmes me faisant part de leurs appréciations, à gauche à droite. Petite histoire, je m’intègre en tant que travesti. Que Dieu bénisse toutes les femmes du monde entier, beaucoup d’entre vous m’aiment et m’ont accepté. Sauvez-moi et je respecterai toujours les FEMMES », a ajouté Bobrisky.
Source : afrik.com





Dans la même rubrique