Maroc : Mohammed VI rabroue Israël et envoie un message à Trump

25 août 2020

Le Maroc n’est pas encore prêt à normaliser ses relations avec Israël, comme le souhaiteraient les Etats-Unis, qui ont décidé d’envoyer un émissaire au royaume pour traiter de la question.

Alors que Jared Kushner, gendre et conseiller principal du Président américain, Donald Trump, est attendu, cette semaine, au Maroc, en Israël, à Bahreïn, à Oman et en Arabie Saoudite, le royaume chérifien a décidé de fermer ce débat sur la normalisation de ses relations avec l’Etat hébreu.

Selon Bladi, M. Kushner effectuera cette visite en compagnie d’Avi Berkowitz, émissaire du Président américain, de Robert O’Brien, conseiller à la sécurité nationale et de Brian Hook, en charge du dossier iranien. Le but de cette visite : féliciter les dirigeants d’Israël et des Émirats Arabes Unis pour l’accord de normalisation.

Puisqu’il est question pour Kushner, lors de ses entretiens avec les dirigeants de la région, d’encourager davantage les pays arabes à rejoindre la position des Émirats Arabes Unis et à « aller de l’avant avec une normalisation complète des relations avec Israël », le Maroc a préféré très tôt mettre les points sur les « i ».

« Nous refusons toute normalisation avec l’entité sioniste parce que cela l’encourage à aller plus loin dans la violation des droits du peuple palestinien », a déclaré le chef du gouvernement marocain, Saad-Eddine El Otmani à son parti, le PJD. Position a lui dictée par le roi Mohammed VI, qui, depuis le début, est ferme sur sa position d’exiger qu’Israël mette fin aux différentes violations des droits du peuple palestinien.

Signalons que cette visite de e Jared Kushner fait suite à l’accord de normalisation des relations diplomatiques entre Israël et les Émirats Arabes Unis. Lequel accord sera d’ailleurs signé à la Maison Blanche au mois de septembre. Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, impulsé par la même dynamique, est attendu en Israël, à Bahreïn, à Oman, aux Émirats Arabes Unis, au Qatar et au Soudan.
Source : afrik.com





Dans la même rubrique