Nigeria : des scientifiques mettent au point un vaccin contre le Coronavirus

23 juin 2020

Alors que le Nigeria est ravagé par la pandémie de Coronavirus, approchant les 21 000 cas confirmés, des scientifiques ont déclaré avoir mis au point un vaccin.

Le groupe composé de scientifiques des universités du Nigeria et dirigé par le spécialiste en virologie médicale, immunologie et bio-informatique, Dr Oladipo Kolawole, a en effet travaillé avec ardeur explorant le génome du SARS-CoV-2 présent dans les pays africains afin que le vaccin convienne aux Africains, révèle The Guardian Nigeria.

Selon M. Kolawole, le vaccin devrait être dévoilé au grand public dans au moins 18 mois. En espérant que d’ici là, le groupe aura effectué tout le nécessaire à savoir les analyses, les études et bien évidement avec l’aval de l’OMS.

« Nous sommes heureux qu’un vaccin qui apportera une solution à un problème mondial comme la pandémie de Coronavirus vienne de chez nous. C’est notre passion d’être fournisseurs de solutions à une telle pandémie mondiale, nous sommes prêts à mettre tout pour faire du vaccin une réalité », a affirmé le vice-chancelier par intérim de l’Université Adeleke au Nigeria, Professeur Solomon Adebola.

« C’est un plaisir que nous nous soyons réunis pour produire un vaccin à un moment où le monde a besoin d’une solution à une pandémie dévastatrice. C’est la preuve que nous travaillons et que nous ne croisons pas les mains. Le vaccin est réel. Nous l’avons validé de manière irréfutable. Il est destiné aux Africains, mais il fonctionnera aussi pour d’autres races », a magnifié le Professeur Julius Oloke, chef de l’unité de coordination du groupe de recherche et vice-chancelier de l’université Precious Cornerstore d’Ibadan.

Il ajoute : « Il fonctionnera. Il ne peut pas être falsifié. C’est le résultat de la détermination. Il a fallu beaucoup d’efforts scientifiques. La population de ceux qui ont besoin de vaccins est plus importante que celle de ceux qui ont besoin de médicaments. C’est pourquoi la recherche s’est concentrée sur un vaccin ».
Source : afrik.com





Dans la même rubrique