Polémique autour du clip « Already » et du film « Black Is King » de Beyonce !

5 août 2020

La chanteuse américaine Beyonce dévoilait, le 31 juillet 2020, le clip vidéo « Already », un extrait de son album The Lion King : The Gift paru en 2019. Ce chef-d’œuvre audiovisuel, réalisé par l’artiste en collaboration avec Shatta Wale et Major Lazer, apparaît clairement dans son nouveau film intitulé Black Is King, sorti le même jour sur la célèbre plateforme de streaming Disney+. Mais depuis sa publication, ce long-métrage alimente de vives polémiques sur la toile.
Black Is King : Un hommage à la culture africaine

Produit par les sociétés de productions Walt Disney Pictures et Parkwood Entertainment, Black Is King est à la fois une œuvre cinématographique musicale et un album visuel dans lesquels Beyonce met en avant l’Afrique.

En effet, dans ce film inspiré du célèbre long-métrage d’animation Le Roi Lion de Disney, la compagne de Jay-Z célèbre la beauté des coutumes et la splendeur de la culture des Noirs. Pour donner plus d’impact à son œuvre, elle n’a pas hésité à faire appel à plusieurs artistes de nationalité africaine comme la Nigériane Yemi Alade, l’artiste d’origine ghanéenne Shatta Wale et la Sud-Africaine Busiswa.

De même, l’intrigue de ce film, qui dure environ 1h35min, est tissée autour d’un jeune garçon qui ne désire qu’une chose : s’émanciper et s’affirmer en tant que Noir. Hélas, même si plusieurs internautes ont accueilli à bras le corps le projet, d’autres trouvent qu’il donne une vision inadaptée et falsifiée de l’Afrique.

Pourquoi cette sortie suscite-t-elle autant de controverses ?

Le fait est que Black Is King a été dévoilé dans un contexte où des tensions entre Blancs et Noirs étaient plus que jamais palpables en Amérique. D’ailleurs, l’une d’entre elles a récemment conduit à la mort de l’Afro-Américain George Floyd. Hélas, l’histoire révèle que les communautés ne sont malheureusement pas assez unies pour faire bouger les choses en parlant d’une seule et même voix.

Et c’est justement là la véritable ambition de la chanteuse américaine Beyonce qui désire redonner à la culture noire sa véritable place dans l’histoire en dénonçant, à travers ce scénario bien ficelé, le revers de la marginalisation dont sont victimes, depuis des siècles, les personnes de peau noire, en Amérique et partout dans le monde.
Source : afrik.com





Dans la même rubrique