Positif au Covid-19, Donald Trump hospitalisé « pour quelques jours »

3 octobre 2020

Testé négatif au Covid-19, le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a repris vendredi 2 octobre sa campagne alors que Donald Trump, positif au coronavirus, doit lui être hospitalisé pendant quelques jours.

Le président américain a été envoyé à l’hôpital pour quelques jours sur recommandation des médecins. Selon un communiqué de la Maison Blanche, il s’agit d’une mesure de précaution et Donald Trump travaillera depuis l’hôpital de Walter Reed, dans la banlieue de Washington. La première dame, elle aussi touchée par la pandémie, souffre d’une légère toux et de maux de tête.

« La décision d’envoyer Donald Trump à l’hopital Walter Reed a été prise dans un souci d’extrême prudence, et sur recommandation de son médecin et d’experts médicaux », a déclaré la porte-parole du président, rapporte notre correspondante à Washington, Anne Corpet. Donald Trump s’est rendu à pied, masqué, jusqu’à l’hélicoptère qui l’a emporté dans cet établissement militaire de la banlieue de Washington. Il ne semblait pas particulièrement affaibli, et a levé le pouce en direction de la presse.

Peu après son arrivée à Walter Reed Donald Trump a rompu le silence qu’il observait sur Twitter depuis l’annonce de son test positif au Covid 19 au cours de la nuit précédente. Il a publié une courte vidéo où il s’exprime debout, pour remercier les américains de leurs messages de soutien : « Je pense que je vais très bien déclare le président mais nous allons nous en assurer. »

Le président américain est âgé de 74 ans, est en surpoids et a un taux de cholesterol supérieur à la norme, ce qui fait de lui une personne vulnérable au coronavirus.

Vœux d’Obama malgré le « grand combat politique »
La cheffe de la majorité démocrate à la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, a exprimé sa sympathie après l’annonce du diagnostic positif au Covid-19 du président Donald Trump. « Aux premières heures du matin on a appris que le président et la première dame étaient infectés par le virus, a-t-elle déclaré. Je prie pour eux tout le temps, y compris la nuit dernière, et je continue mes prières pour leur sécurité, leur santé et leur bien être ».

De son côté, l’ancien président américain Barack Obama a déclaré vendredi « nous voulons aussi adresser nos meilleurs voeux au président des Etats-Unis [et à] la Première dame », en parlant aussi au nom de son épouse Michelle. Il a aussi souligné le « grand combat politique » qui oppose démocrates et républicains.

Le sermon de Biden
Après avoir adressé ses vœux de « prompt rétablissement » et ses « prières » à Donald et Melania Trump, le rival du président à l’élection présidentielle, Joe Biden, testé négatif, lui a fait la leçon. « Ce n’est pas une question politique, c’est un vibrant rappel pour nous tous : nous devons prendre ce virus au sérieux. Il ne va pas disparaitre automatiquement. Nous devons faire notre part et être responsable. Ce qui signifie suivre la science, écouter les experts. Nous laver les mains, conserver des distances physiques. Cela signifie porter un masque en public et encourager les autres à le faire. Cela veut dire avoir une obligation de porter le masque au niveau national ».

En creux, le candidat démocrate dénonce bel et bien l’attitude du président qui, pendant des mois, a minimisé les risques, n’a porté le masque qu’en de très rares occasions et a organisé de nombreux meetings. Les rôles sont désormais inversés dans la campagne. Donald Trump qui moquait les précautions excessives de Joe Biden est désormais contraint de rester chez lui tandis que le candidat démocrate parcourt le pays.
Peu après l’annonce de son test négatif, l’équipe du candidat démocrate a ainsi annoncé qu’il maintenait un voyage de campagne prévu dans le Michigan. L’ancien vice-président de Barack Obama doit en effet se rendre à Grand Rapids, dans cet État du Midwest que Donald Trump avait remporté en 2016.

Changement de cap pour la campagne Trump
L’annonce du test positif de Donald Trump au coronavirus a forcé son équipe à adapter le format de sa campagne pour la présidentielle. « Tous les événements de campagne précédemment annoncés et impliquant la participation du président sont actuellement en train d’être transformés en événements virtuels ou sont temporairement repoussés », a écrit un responsable de la campagne, Bill Stepien, dans un communiqué.

Il a également précisé que les événements impliquant la famille du président étaient eux aussi « temporairement repoussés », tandis que le vice-président Mike Pence, testé négatif au Covid-19 vendredi 2 octobre au matin, allait lui continuer à faire campagne. Tous les autres événements seront évalués au cas par cas.

Les rôles sont désormais inversés dans la campagne. Donald Trump, qui moquait les précautions excessives de Joe Biden, est désormais immobilisé. Tandis que le candidat démocrate parcourt le pays.

Source : rfi





Dans la même rubrique