Tony Allen, le célèbre batteur nigérian, n’est plus

Isac A. YAÏ, La rédaction 1er mai 2020

Le batteur légendaire et grand pionnier de l’afrobeat, Tony Allen, a rendu l’âme jeudi 30 avril 2020 à Paris dans sa 79e année après un malaise. L’information de son décès a été confirmée par son manager Eric Trosset. Tony Allen et son compatriote Fela Kutti sont les créateurs de l’afrobeat.

Le célèbre batteur nigérian Tony Allen est décédé hier, jeudi 30 avril, des suites d’un malaise. Si la cause exacte de son décès n’est pas encore connue, son manager et ami depuis 20 ans, Eric Trosset, assure qu’il n’a pas été emporté par le Coronavirus. « Il était en pleine forme, c’était assez soudain. Je lui ai parlé à 13 heures, puis deux heures plus tard, il était pris d’un malaise et a été transporté à l’hôpital Pompidou, où il est décédé » a déclaré le manager. Cette information plonge tout l’univers musical tout entier et particulièrement celui du Nigeria dans le deuil.

Inspirés par les revendications et combats des américains noir tel que Malcom X, Martin Luther King et Le Black Panther Party, Tony Allen et son compatriote et ami Fela Kuti avaient créé dans les années 1960 l’afrobeat, qui est un cocktail de Jazz, de musique afro-américaine, d’Afrique occidentale, de Funk et le tout épicé de musique traditionnelle du Nigeria, notamment de l’ethnie Yoruba. Le très célèbre Fela Kuti accompagnait ce rythme très dansant de textes panafricains et révolutionnaires pour défendre la liberté en Afrique.

Le défunt fut longtemps le batteur de Fela Kuti avec qui il enregistrera une quarantaine d’albums avant que les deux hommes se séparent après 20 années de collaboration. Après son départ, il a fallu 4 batteurs pour combler le vide qu’il avait laissé, tellement son talent était incommensurable. Pour l’artiste britannique Brian Eno, Tony Allen est d’ailleurs « le meilleur batteur qui ait jamais vécu ».
Source : afrik.com





Dans la même rubrique