Transition au Burkina-Faso : La CEDEAO désapprouve Damiba et sa troupe

Patrice SOKEGBE 4 mars 2022


La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) n’ont pas approuvé la dernière décision des autorités du Burkina-Faso après que celles-ci aient entériné, le 28 février 2022 à l’issue des assises nationales, une transition de trois ans avant l’organisation des élections dans le pays. Opposée à une transition jugée trop longue, l’instance régionale a annulé une visite prévue dans le pays jeudi 3 mars 2022 en signe de protestation. En effet, le président de la transition du Burkina Faso Paul Henri Damiba, a prêté serment mercredi en tant que chef de l’Etat. Avant cela, il a validé la charte de la transition qui lui permet de rester aux affaires pendant 36 mois. Cette durée de la transition qui selon le colonel, est raisonnable pour mener à-bien son chronogramme avant les élections, a été rejetée par la CEDEAO qui a estimée qu’elle était trop longue pour une transition.
Lire le communiqué de la CEDEAO





Dans la même rubrique