30ème anniversaire de la Conférence nationale : L’Eglise catholique pour l’introduction dans le système éducatif des acquis et des valeurs

Arnaud DOUMANHOUN 19 février 2020

Préserver l’héritage. L’Eglise Catholique du Bénin qui, par le biais de son prélat, feu Mgr Isidore de Souza, a conduit les débats lors de la Conférence nationale de février 1990, entend tout mettre en œuvre pour que vive toujours dans la mémoire collective, ce fait marquant dans l’histoire sociopolitique du pays.
Hier, au siège de la conférence épiscopale à Cotonou, Mgr Eugène Cyrille Houndékon, Evêque d’Abomey, a levé un coin de voile sur les objectifs visés par l’Eglise à travers cette invite à célébrer avec fierté et actions de grâce, le 30ème anniversaire de la conférence des forces vives de la Nation de 1990.
On retient qu’il s’agit : de faire mémoire, c’est-à-dire préserver de l’amnistie collective non seulement un évènement historique de grande portée, mais aussi le caractère héroïque de ses divers protagonistes. Aussi, de rappeler à la conscience collective les acquis majeurs de la conférence nationale : une démocratie apaisée et participative, l’Etat de droit, le pluralisme politique, la séparation des pouvoirs, le respect des libertés, le fonctionnement des institutions de pouvoir et de contre-pouvoir. Et le dernier objectif poursuivi par les Evêques est la transmission aux nouvelles générations de l’héritage de la conférence nationale.
« Il s’agit des acquis mais surtout de l’esprit de la Conférence nationale, esprit de consensus, de tolérance et de conciliation. Il convient d’introduire dans le système éducatif national l’enseignement des acquis et des valeurs de la Conférence nationale. C’est une page de l’histoire nationale que l’on pourrait, sans exagération, inscrire aux côtés de celles des luttes des peuples pour la décolonisation ou l’indépendance », a expliqué le porte-parole et vice-président de la conférence épiscopale, Mgr Eugène Cyrille Houndékon.
Il faut noter qu’au titre des manifestations prévues par l’Eglise pour la commémoration du 30ème anniversaire, il sera organisé un colloque international sur le thème : « La conférence des forces vives de la Nation, trente (30) ans après », au Palais des Congrès de Cotonou.
Les acteurs politiques de tous bords, les universitaires et toutes les couches de la société sont conviées à ce rendez-vous selon le père Nathanaël Soede, Aumônier national des Cadres et personnalités politiques, président de l’Observatoire chrétien catholique de la gouvernance. Le professeur Théodore Holo, ancien président de la Cour constitutionnelle va assurer la conférence inaugurale de ce colloque sur : ‘’le devoir de mémoire’’.





Dans la même rubrique