6ème mandature de la Haac : Grosses attentes autour d’une équipe de défi

Angelo DOSSOUMOU 23 juillet 2019

A l’épreuve de la réglementation des médias au Bénin, c’est parti pour cinq ans de gestion pour l’équipe conduite par le Président Rémi Moretti. Composée en grande partie de personnalités politiques, elle s’installe et laisse place à une série d’interrogations. En effet, la très faible proportion d’acteurs des médias rompus à la tâche au sein de cette institution stratégique fait penser que cet état de choses pourrait être un handicap à l’atteinte de la mission attendue d’eux. Alors, tout en leur souhaitant bonne chance, il n’empêche que les hommes des médias resteront toujours regardants sur certains aspects fondamentaux notamment la question du financement de l’éthique et de la déontologie.
Déjà, par rapport aux solutions pour la résorption de ce chantier, il y a au sein de l’équipe Haac 6ème mandature, un patent déficit de l’expertise qui puisse rassurer que très rapidement, les attentes seront comblées. Du moins, une fois de plus, nous avons affaire à des conseillers qui pour la plupart découvrent le milieu médiatique. Tout ceci amène bon nombre d’acteurs des médias à être sceptiques surtout que le travail à abattre est immense et les bons ouvriers pour débrayer le terrain comme il le faut, sont peu nombreux. Maintenant, rien ne dit qu’avec l’ouverture d’esprit nécessaire et une solidarité à toute épreuve, ils ne nous surprendront pas agréablement. Attendons de voir. Autrement, comme leurs prédécesseurs, le bilan en 2024 serait « Rien à signaler ». Espérons que ce ne sera pas le cas.





Dans la même rubrique