A bâtons rompus avec le Sga-Ppg : Les leaders religieux et d'opinion de Parakou éclairés sur plusieurs sujets d'actualité

La rédaction 29 novembre 2021

Un amphithéâtre de l’université de Parakou a servi de cadre à une séance d’échanges ce vendredi 26 novembre 2021, entre le Secrétaire général adjoint et Porte-parole du gouvernement et des sages, notables, religieux, faiseurs d’opinion et étudiants de la ville de Parakou. Les récentes lois votées à l’Assemblée nationale, la vaccination anti-covid-19 et sa gestion au Bénin et de nombreux autres sujets d’actualité liée à la gouvernance ont été débattus au cours de cette rencontre qui a permis à Wilfried Léandre Houngbédji de répondre aux différentes préoccupations des participants.
Face aux associations de développement, sages, notables, acteurs de la société civile et étudiants de la ville de Parakou, Wilfried Léandre Houngbédji a expliqué les tenants et aboutissants des réformes entreprises par le gouvernement du président Patrice Talon. Il s’agit principalement d’éclairer davantage les populations sur les dernières lois votées à l’Assemblée nationale. Entre autres, la loi qui réforme la décentralisation au Bénin, la loi sur la santé sexuelle et reproductive et la vaccination anti-covid-19, tous ces sujets ont été passés en revue par le porte-parole du gouvernement.
D’abord, c’est la loi sur la décentralisation qui a été expliquée en premier à l’assistance. « Dans cette réforme, l’on a décidé que désormais, les maires de nos communes ne seront plus ordonnateurs de budget des communes. Et la réforme institue un poste technique de Secrétaire Exécutif, parce que l’ambition fondamentale de cette réforme, c’est de faire en sorte que dans les communes, les fonctions politiques soient dissociées des fonctions administratives et techniques afin de laisser la place aux politiques de faire la politique mais de permettre à des techniciens de mettre en œuvre la politique de développement que le maire et son conseil auront initiéé », a expliqué Wilfried Léandre Houngbédji.
S’agissant de la vaccination anti-covid-19, le Porte-parole du gouvernement a invité la population à sortir massivement pour recevoir sa dose de vaccination et à ne pas céder à l’intoxication. « Le président de la République s’est fait vacciner et les télés ont montré. Les ministres et les responsables d’institutions se sont fait vacciner, les télés ont montré. Chacun doit donc comprendre que s’il y avait de la suspicion, les autorités elles-mêmes n’iraient pas se faire vacciner et surtout en public pour montrer à l’opinion qu’il n’y a rien à craindre. Donc le message, c’est de dire qu’il ne faut pas céder à la désinformation », défend- il avant d’insister qu’il faut accompagner les parents, les frères, les amis à se faire vacciner.
Les participants qui ont eu l’occasion de poser des questions disent être satisfaits de la démarche du gouvernement qui vise à vulgariser ces réformes et lois votées. « Le SG du gouvernement a expliqué de fond en comble à la population toutes ces lois et la population a compris », confie Imrane Assouma, Président de l’association Tembi, participant à cette rencontre. Il est renchéri par Azoumi Sidibé qui, tout en saluant la démarche, a souhaité que la séance ait précédé la mise en œuvre des réformes.
Loukoumane WOROU TCHEHOU





Dans la même rubrique