Abdoulaye Gounou, membre du Bloc républicain : « Talon n’a pas à s’inquiéter outre mesure pour sa réélection ».

Arnaud DOUMANHOUN 27 octobre 2020

Nous sommes fiers de Patrice Talon. Cela va de soi parce que nous soutenons ses actions. Le contraire aurait été qu’il veuille être candidat et qu’on soit ailleurs. C’est naturellement que nous l’avons choisi comme notre candidat. Il est le leader charismatique de la mouvance présidentielle.
Il ne faut pas lier cela au parrainage. Il est notre candidat et nous allons travailler sur le terrain pour lui. Ce qui veut dire qu’on peut parrainer un candidat sans travailler pour lui, sans faire campagne pour lui. Le contexte politique veut aujourd’hui qu’on parraine tout le monde. Donc, cela n’empêche pas que les éléments du parti aillent parrainer d’autres candidats. Notre parti a accepté, adopter le concept. Talon a besoin de 15 parrains, le reste, qu’est-ce qu’on va en faire ?
Que le reste aille parrainer d’autres candidats pour que la compétition soit bonne et que la fête électorale ait lieu. Vous pensez que Talon sera l’unique candidat au Bénin et le peuple va l’accepter ? La démocratie béninoise est en marche. Il y aura des maires et députés BR qui vont parrainer d’autres candidats.

Son bilan parle. Prenons par exemple l’asphaltage. Aujourd’hui, Natitingou est métamorphosée par l’asphaltage comme Parakou, Calavi et Cotonou. Talon n’a pas à s’inquiéter outre mesure pour sa réélection. Si nous sommes sincères nous béninois, nous devons le reconduire sans souci car ce monsieur est en train de re-paramétrer le Bénin. Aujourd’hui nous sommes sur les standards internationaux et chacun sait ce à quoi il s’en tiendra. Il n’y a pas de souci pour sa réélection. Nous allons mouiller les maillots, nous qui le soutenons et tout va se passer dès le premier tour. A mon avis il n’y aura pas de second tour. On va économiser de l’argent pour le contribuable béninois.
Propos recueillis : Arnaud DOUMANHOUN





Dans la même rubrique