Acquisition de deux aéronefs par le Bénin : Les éclaircissements de Wilfried Léandre Houngbedji

8 août 2022

Le porte-parole du gouvernement était en face des professionnels des médias le vendredi 05 août 2022 à la salle Fleuve jaune du ministère des affaires étrangères et de la coopération. Lors de ette rencontre d’échanges sur l’actualité, Wilfried Léandre Houngbedji est aussi revenu sur l’utilisation à laquelle doivent être affectés les deux aéronefs neufs à acquérir.

L’acquisition de deux aéronefs neufs annoncée au dernier Conseil des ministres a été au coeur des débat au cours du décryptage de l’actualité avec le porte-parole du gouvernement. ≪ Si vous avez fait attention au compte rendu du conseil des ministres, on a indiqué que ce sont des appareils court courrier. Donc ils ne font pas de très longues distances mais ils ont la capacité de desservir la sous-région et puis ils ont une certaine contenance≫, a-t-il fait savoir. Ayant signalé que le ministre des sports a posé le problème des Ecurueils concernant l’utilisation de ces appareils, Wilfried Léandre Houngbedji a indiqué que cela est possible. ≪ Le déplacement de Ecurueils, le déplacement du chef de l’Etat, s’il va dans la sous-région, tout cela peut faire l’objet de prise en charge par ces avions, tant que la question est posée et que les équipes en charge de leur gestion s’organisent à cette fin. Tout dépend de l’affectation qu’on leur fait ≫, a confié le porte-parole du gouvernement. Il n’a pas non plus manqué d’insister sur le diagnostic qui a été posé au sujet de l’acquisition des appareils. ≪ On a évoqué les raisons d’ordre sanitaire, médical ou logistique. Imaginez un béninois situé à quelques centaines de kilomètres de Cotonou, face à une crise qui nécessite une prise en charge immédiate afin de le préserver de toute deconvenue ou de toute complication irrémédiable. S’il faut le faire par voie terrestre, vous êtes convaincus que le malade est achevé avant son arrivée à l’hôpital. Or cet appareil nous permettra de prendre en charge autant que possible des situations d’urgence de ce cas. On a évoqué les raisons logistiques. Vous avez peut-être un accident de la route quelque part qui crée des complications monstres et rend la circulation impossible. Avec cet avion qui est aussi dimensionné pour atterir sur des pistes aménagés, vous pouvez déployer tout de suite une équipe d’intervention dans un temps relativement court afin de prendre en charge le problème qui affecte la route en ce moment≫, a-t-il éclairci. Selon les clarifications de Wilfried Léandre Houngbedji à propos de la situation qui a prévalu à l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS), on retient qu’une liste de pré-qualification a été faite et sur cette liste, le choix du Bénin est M. Melchior Athanase Joël C. Aïssi. Des réponses à d’autres préoccupations ont marqué cette rencontre d’échanges.
Fidégnon HOUEDOHOUN (Stag)





Dans la même rubrique