Actualisation du fichier électoral national : Un cadre de concertation pour une Lépi consensuelle

Bergedor HADJIHOU 23 octobre 2020

La salle de conférence du Codiam de Cotonou a abrité dans la matinée de ce mercredi la cérémonie d’installation des membres du cadre de concertation du Cos-Lépi. C’était en présence du bureau et des membres de cette institution, ainsi que les représentants des partis politiques et des organisations de la société civile désignés pour siéger au niveau dudit cadre de concertation.
Présidé par Tabé Gbian, Président du Conseil Économique et Social, cet organe est composé de vingt et un (21) membres et devra travailler au renforcement de la crédibilité et de l’impartialité du processus d’actualisation du fichier électoral national et de la liste qui servira pour l’élection présidentielle à venir. « l’effectivité de l’installation des commissions communales d’actualisation suivie de l’affichage des listes électorales dans les centres de vote, ceci conformément au chronogramme du Cos- Lépi, est la preuve de la bonne marche du processus d’actualisation du Fichier Électoral National », s’est réjoui, le président du cadre de concertation. A Tabé Gbian de reconnaître alors la délicatesse du contexte compte tenu de la crise sanitaire en cours, pour appeler les membres du cadre de concertation à de l’abnégation en vue d’atteindre les objectifs fixés. Le rapporteur du cadre de concertation et président du Cos Lépi, a lui aussi attiré l’attention sur la nécessité d’assurer la crédibilité et la fiabilité des activités du Cos Lépi. « Le contexte actuel est particulier vu la pandémie qui sévit à quelques mois de la présidentielle. Ce cadre permettra d’évoluer selon une démarche participative, de manière à rassurer les différents acteurs et assurer le bon déroulement des activités à savoir, l’inscription des personnes précédemment omises et qui auraient apporté des preuves de leur omission, le transfert des citoyens dans les nouveaux centres de vote à leur demande et conformément aux dispositions légales, la radiation des citoyens décédés et autres citoyens qui ont perdu le droit de figurer sur le fichier électoral, le dédoublonnage du fichier électoral », a-t-il ajouté. Quant au président du Cos, Gilbert Bagana, il a insisté sur la quête de transparence qui caractérise l’équipe actuelle de Cos-lepi, toutes choses qui permettront d’avoir une liste fiable gage d’une belle fête electorale. Le cadre de concertation tiendra une session par quinzaine histoire de s’inscrire dans la régularité pour maintenir la veille en permanence. Sa première session est prévue pour se tenir dès ce vendredi.





Dans la même rubrique