5ème rapport d'activités du président du Parlement : La gestion de Louis Vlavonou fait l'unanimité

Karim O. ANONRIN 3 novembre 2021

Les députés à l’Assemblée nationale ont adopté ce mardi 02 novembre 2021 au Palais des gouverneurs à Porto-Novo le rapport d’activités du président de l’institution, Louis Gbèhounou Vlavonou pour la période allant du 1er avril au 30 septembre 2021. Ceci, conformément aux dispositions de l’article 21 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui dispose : « Le Président de l’Assemblée nationale doit rendre compte à l’Assemblée nationale de ses activités, de sa gestion et lui fournir toutes explications qui lui seront demandées par les députés. À cet effet, le Président doit au début de chaque session ordinaire présenter un rapport sur ses activités et sa gestion ». C’est le 5ème rapport d’activités qui vient ainsi d’être adopté pour le compte de la huitième législature. Quatre axes composent ledit rapport d’activités. Il s’agit des activités menées au plan interne notamment les activités parlementaires (la participation des députés aux travaux, le travail législatif, le contrôle par le Parlement de l’action gouvernementale, la production des comptes rendus, les autres activités du Parlement), les activités d’administration et de gestion du Parlement (la gestion des ressources humaines, la gestion des ressources financières, comptables et du matériel, la gestion des marchés publics, la gestion de l’information, de la communication et de la documentation, les activités des structures rattachées) ; les activités menées au plan externe notamment la diplomatie parlementaire, les missions à l’étranger ; les activités du cabinet du président de l’Assemblée nationale notamment les audiences et les autres activités du Cabinet ; et enfin les difficultés et perspectives.

Point des activités menées selon le président Vlavonou

Selon la présentation faite par le président Louis Gbèhounou Vlavonou à ses collègues, il y a eu au cours de la période de référence, douze séances plénières au cours desquelles les députés ont voté une loi ordinaire notamment la loi n°2021-04 portant protection et règles relatives au commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacées d’extinction en République du Bénin et quatre lois portant autorisation de ratification. Le faible rendement des députés s’explique par leur implication dans la dernière campagne électorale pour l’élection présidentielle de 2021. Au cours de la même période et selon le même rapport, le président de la République, Patrice Talon, a transmis au Parlement neuf décrets en raison des dispositions de l’alinéa 02 de l’article 145 de la Constitution. En ce qui concerne le contrôle parlementaire de l’action gouvernementale, il faut noter que durant la période de référence, il y a eu zéro question écrite, cinq questions orales, une question d’actualité, zéro commission parlementaire d’information, d’enquête et de contrôle, zéro interpellation du Gouvernement. Quant à la diplomatie parlementaire, il y a eu deux importantes visites d’amitié et de travail, 19 rencontres internationales par visioconférence, quatre missions à l’étranger du président de l’Assemblée nationale. Aussi, vingt neuf députés ont-ils participé à vingt quatre missions à l’extérieur dont seize statutaires et quarante neuf personnalités ont été reçues en audience dont trente six nationales et treize étrangères.





Dans la même rubrique