Affaire 18 Kg de cocaïne : Ajavon et trois coaccusés condamnés par défaut à 20 ans d’emprisonnement ferme

Angelo DOSSOUMOU 19 octobre 2018

20 ans de prison ferme par défaut et 5 millions d’amende. C’est le verdict prononcé hier par le juge de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) dans l’affaire 18kg de cocaïne à l’encontre du président du patronat Sébastien Ajavon et de trois autres coaccusés. Déjà absent à son procès le 4 octobre dernier, le roi de la volaille, personnalité centrale dans ladite affaire, n’était non plus présent hier devant les juges de la Criet pour répondre des faits qui lui sont reprochés. A l’occasion, le procureur spécial a requis une condamnation maximale par défaut. D’ailleurs, c’est cette logique qu’a épousé le juge. L’autre fait notable à signaler, c’est le mandat d’arrêt international émis à l’encontre des désormais accusés dans l’affaire 18 Kg de cocaïne.
Pour rappel, avant d’être condamné hier par la Criet, Sébastien Ajavon avait été, dans la même affaire en octobre 2016, placé en garde à vue pendant huit jours et relaxé après avoir comparu devant le tribunal de première instance de Cotonou. Ceci, suite à la découverte de 18 Kg de cocaïne dans un conteneur en provenance du Brésil et qui serait destiné à la société Comon Sa dont l’homme d’affaires béninois et candidat arrivé troisième à la dernière présidentielle est le propriétaire. Toutefois, avant que le verdict ne tombe, le procès a été boycotté par les avocats du roi de la volaille qui disent protester contre les entraves de la Criet à leur droit de représentation et de défense de leur client.





Dans la même rubrique