Affaire bradage de domaine public : Le ministre Dassigli limogé, Allasane Séidou assure l’intérim

Arnaud DOUMANHOUN 21 février 2019

Barnabé Dassigli sort par la petite porte. Le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale a été démis hier de ses fonctions par le président Patrice Talon. Les faits à lui reprochés sont relatifs aux opérations irrégulières de lotissement et de transactions sur le domaine de l’Etat à Fiyégnon 1 dans le 12e arrondissement de Cotonou. Par décret 2019-61 du 20 février 2019, le chef de l’Etat a nommé Alassane Séidou à titre intérimaire, cumulativement avec ses fonctions de ministre des infrastructures et des transports.
En effet, le conseil des ministres a été saisi des résultats d’une enquête qui a révélé qu’en dépit du décret n°2005-684 du 3 novembre 2005 portant classement de la zone à vocation touristique exclusive de la route des pêches, des spéculations de toutes sortes ont été conclues sur ce domaine de l’Etat, des années antérieures jusqu’en 2018 et 2019, en violation de la loi.
Selon le compte rendu du conclave gouvernemental, le 8 mars 2018, tirant parti d’une délimitation qui aurait été faite du domaine en cause, le ministre Barnabé Dassigli a ordonné la reprise des travaux de remembrement dans la localité par le géomètre initialement en charge desdites opérations et instruit le préfet du Littoral aux fins de procéder à la levée de la mesure de suspension.
Ainsi, par un arrêté du 12 mars 2018, le préfet du Littoral, Modeste Toboula a levé les mesures d’interdiction des travaux de lotissement de Fiyégnon 1 et permis l’attribution, par le géomètre Clément Dari, de plusieurs parcelles à diverses personnes ; lui-même le préfet ayant bénéficié de trois, d’une superficie totale de 533 m2, enregistrées au nom d’un proche parent.
Il faut noter que Modeste Toboula a été aussi relevé de ses fonctions pour ces faits. C’est le préfet du département de l’Atlantique, Jean Claude Codjia qui assure son intérim.





Dans la même rubrique