Affrontements entre les fidèles de Banamè et les populations d’Abomey : Louis Vlavonou pose une question d’actualité au gouvernement

Karim O. ANONRIN 17 janvier 2017

Le député Louis Vlavonou, a introduit le jeudi dernier, une question d’actualité au gouvernement au sujet de l’affrontement survenu il y a quelques jours entre les fidèles de l’église de Banamè et des populations d’Abomey à Tindji. Selon le député Louis Vlavonou, il s’agit d’une situation assez préoccupante à laquelle le gouvernement doit trouver des solutions. Car, a t-il précisé, c’est souvent de ces différences de points de vue sur le plan religieux que sont nées plusieurs organisations terroristes qui sèment la terreur un peu partout dans le monde.
(Lire ci-dessous l’intégralité de la question d’actualité du député Louis Vlavonou)
Question d’actualité relative à l’affrontement entre les daagbovi et les populations
Depuis le début de cette semaine, les divers quotidiens ont fait de la situation de violences interconfessionnelles leurs choux gras. De la guéguerre entre les adeptes de Daagbo et les habitants de la cité royale d’Abomey, on est passé à la guerre « entre ces deux entités »allant jusqu’au drame. Des morts, des blessés et d’importants dégâts matériels sont les résultats d’affrontement violents entre les daagbovi et les adeptes des religions endogènes de la cité royale d’Abomey.
Sur les réseaux sociaux, des enregistrements audio appellent à la désobéissance civique tout en incitant à la violence de part et d’autre.
La représentation nationale ne saurait rester indifférente face à cette situation d’insécurité prémonitoire de croisade car c’est de ces différences sont nées :
• L’Etat Islamique,
• La DAECH,
• AQMI,
• Boko Haram,

Cette situation risque de mettre à mal le dialogue interreligieux cher au peuple béninois où chrétiens, musulmans, animistes se côtoient harmonieusement.
Questions adressées au gouvernement :
1) Que font les autorités en charge de la sécurité publique pour prévenir de tels actes d’insécurité ?
2) Quel a été le cordeau détonant des violences du dimanche 08 Janvier 2017 ?
3) Quelles sont les responsabilités des uns et des autres ? Qui supportera les dégâts ?
4) Comment freiner cette croisade au risque de mettre le pays à feu et à sang ?
Porto-Novo, le 12 janvier 2017
Député Louis Vlavonou





Dans la même rubrique