Allocations de bourses d’études et de stage : Désormais tout bénéficiaire travaillera pour l'Etat

Karim O. ANONRIN 29 décembre 2020

Les députés à l’Assemblée nationale ont adopté en séance plénière ce lundi 28 décembre 2020 au Palais des gouverneurs à Porto-Novo, la loi relative à l’insertion et à la réinsertion des allocataires de bourses d’études et de stage en République du Bénin. Il s’agit d’une loi qui oblige les allocataires de bourses d’études et de stages à servir leur Nation qui a investi sur leurs études à travers ses allocations. C’est un secret de polichinelle que les boursiers de l’Etat, une fois leurs diplômes universitaires en poche, préfèrent servir des privés ou même dans leurs pays d’accueil pendant leur cursus universitaire plutôt que le pays qui a financé leurs études. Or, chaque année ce sont des milliers de bourses d’études que l’Etat béninois s’efforce à octroyer aux étudiants les plus méritants, soit sur les ressources propres, soit par le concours de la coopération international ». Désormais donc, il s’agira d’un retour sur investissement. L’avantage pour ces allocataires est qu’ils ont la garantie d’être employés par leur pays dans la mesure du possible et selon la disponibilité des postes. C’est du moins ce que l’on peut retenir du rapport de la Commission de l’éducation, de la culture, de l’emploi et des affaires sociales du Parlement présidée par le député Bonaventure Aké Natondé qui a présenté le dossier à la plénière dirigée par la Première Vice-présidente de l’Assemblée nationale, Mariama Chabi Talata Yerima Zimé.





Dans la même rubrique