Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


An 2 du Nouveau départ : Les gros dossiers devant la justice

JPEG - 69 ko

Ce soir, le ministre de la justice, Joseph Djogbénou sera sur le plateau de la télévision nationale pour passer en revue, les 24 mois de gouvernance du régime du Nouveau départ. Le garde des sceaux va focaliser son intervention sur les profondes mutations en cours dans le secteur judiciaire, pour d’une part rapprocher la justice du justiciable, et d’autre part, améliorer les conditions de détention et réduire la population carcérale. Mais, il s’agira surtout pour Joseph Djogbénou de revenir sur les grands dossiers pendants devant nos juridictions, dans le cadre de la détermination du régime à en découdre avec les auteurs et complices des actes de corruption. Dans ce registre, plusieurs personnalités ayant exercé des fonctions à divers niveaux, ainsi que de nombreux acteurs de la classe politique sont interpellés. Et Joseph Djogbénou, fera un tour d’horizon des grands dossiers qui ont nourri la polémique ces derniers mois, notamment la mauvaise gestion au Fonds national de micro-finance (Fnm) et à la Société nationale de la promotion agricole (Sonapra), dans lesquels des députés et ministres sont cités. Le dossier faux médicaments, l’affaire de placement de fonds de la Cnss à la BIBE en faillite, le détournement d’impôts à la Soneb... La liste n’est pas exhaustive. La campagne de salubrité a porté des fruits. Le Bénin gagne 10 places dans le rapport 2017 de Transparency International. Le garde des sceaux va présenter un bilan d’étape, se prononcer, une fois encore, sur la polémique autour d’une lutte contre la corruption saluée par tous, mais qualifiée à tort ou à raison de sélective.
En dehors de ces grands dossiers, les questions liées aux réformes et la grève en cours dans le secteur judiciaire, seront abordées. En ce qui concerne les réformes, le garde des sceaux se prononcera sur le recrutement de 80 auditeurs de justice pour renforcer les effectifs des magistrats, greffiers et officiers de justice, la création de l’agence pénitentiaire pour la gestion des centres de détention, la réalisation d’une étude sur la construction et l’exploitation de nouvelles prisons, le choix d’un consultant pour l’élaboration de documents d’appels d’offres et assistance au Bénin dans la recherche et la désignation de partenaires intervenant dans le secteur de la justice.
La reddition de comptes est un principe de bonne gouvernance. Joseph Djogbénou en mesure l’enjeu.

9-04-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Législatives d’avril 2019 :La Céna dévoile les modalités de (...)
19-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
A 72 heures du démarrage de la réception des dossiers de candidature à l’élection du 28 avril 2019, la Commission (...)  

Ecouté hier par la brigade financière : Modeste Toboula convoqué (...)
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Il a passé toute la journée d’hier à la brigade financière. Ecouté dans une affaire domaniale, le préfet du Littoral a (...)  

Assemblée nationale : La deuxième session extraordinaire renvoyée (...)
19-02-2019, Karim O. ANONRIN
La deuxième session extraordinaire de l’Assemblée nationale convoquée pour hier 18 février 2019 n’a pu être ouverte (...)  

Promotion de la bonne gouvernance : Social Watch engagée pour la (...)
19-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Dans son combat pour la promotion de la bonne gouvernance, Social Watch Bénin se fixe un autre défi à relever : celui (...)