Atelier de cadrage des activités du Pran : L’Anip annonce la reconstitution des actes de naissance sans souche

Patrice SOKEGBE 13 juin 2019

Le Gouvernement de la rupture vient d’annoncer la tenue d’une vaste campagne de reconstitution des actes de naissance sans souches sur toute l’étendue du territoire national. C’était à la faveur de l’atelier de cadrage des activités du Projet de reconstitution des actes de naissances hier à l’Agence nationale pour l’identification des personnes (Anip). Etaient présents, les maires ayant bénéficié des projets de dématérialisation dans leurs communes. Pour le Président du conseil d’administration de cette Agence, Cyrille Gougbédji, ce projet, qui se déroule du 2 au 17 juillet 2019, vise à octroyer gratuitement des actes de naissance à tous les citoyens béninois dont les actes de naissances et souches sont inexistants ou exposés aux intempéries. « Désormais, ils ne seront plus obligés de se déplacer vers leurs communes d’origine pour se faire délivrer les pièces d’état civil…Ce projet va prendre en compte la numérisation de tous les actes afin d’éviter les tracasseries administratives et les cas de faux papiers… ». A cet effet, Cyrille Gougbédji a exhorté tout citoyen dont l’acte de naissance ou la souche est en difficulté à se rapprocher de l’arrondissement proche de sa résidence, muni d’une copie simple de l’acte naissance, pour se faire enregistrer.
Aussi, le Pca Anip a-t-il fustigé les actes de vandalisme et la destruction des centres d’état civil à Tchaouraou. Selon lui, ces actes constituent une menace grave pour les citoyens nés dans cette commune et pour le Bénin entier. « Les indices et stratégies de développement sont généralement établis à partir des données d’état civil des localités. L’Institut national de Statistiques et de l’analyse économique (Insae) fonde son travail sur ces données… », a-t-il expliqué.

CONTEXTE GLOBAL
La Loi 2017-08 du 17 juin 2017 portant identification des personnes physique en République du Bénin à travers ses dispositions a permis la réalisation du Recensement Administratif à Vocation d’Identification des Personnes (RA VIP). Après ce recensement, environ deux millions cinq cent
mille (2 500 000) personnes ne disposent pas de pièces d’état civil. Parmi eux, près de 16400 ne connaissent pas leur âge et ont besoin de se voir attribuer un âge. L’une des propositions faites et soumises au gouvernement et à son chef est de trouver un mécanisme national pour l’enregistrement
des citoyens sans actes au registre des naissances. la loi 2018-26 du 03 Août 2018 portant autorisation d’enregistrement à titre dérogatoire à l’état civil en République du Bénin a été adopté suivi de la prise du décret n° 2018-471 du 10 Octobre 2018 définissant les modalités et du fonctionnement du cadre administratif de réalisation de l’enregistrement à titre dérogatoire à l’état
civil et fixant les règles relatives à la dématérialisation des actes.
L’opérationnalisation de cette loi a abouti à l’établissement des actes de naissance déjà édités à 80%
Après l’établissement des actes de naissance, il reste la phase de distribution de ces actes aux bénéficiaires. L’opération va démarrer dans le mois de Juillet 2019.
Des compatriotes qui ont des actes de naissance et qui ne disposent pas de souche sont désormais intégrés à l’opération à leur endroit une opération de reconstitution des souches de leur acte du 02 au 17 juillet 2019 dans tous les arrondissements du bénin.
En prélude au démarrage de l’opération PRAN et la délivrance des actes de naissance PEDEC, le Comité Technique de Pilotage du RA VIP a organisé un atelier à titre informatif à l’endroit de certains acteurs clés qui s’est déroulé au siège de l’Agence Nationale d’Identification des Personnes ce mercredi 12 Juin 2019.
Retenons qu’après le RAVIP, de nombreux projets connexes s’opérationnalisent. La nouvelle carte d’identité biométrique est déjà à notre porte avec ses nombreux avantages. C’est véritablement une carte à tout faire.





Dans la même rubrique