Atelier de mise en place de la Structure focale nationale : Le Bénin veut se conformer aux textes de l’ABV

Arnaud DOUMANHOUN 22 août 2019

Respectueux des normes. Cotonou a abrité ce mercredi 21 août 2019, l’atelier de mise en place de la Structure focale nationale (SFN) de l’Autorité du Bassin de la Volta (ABV). En effet, les statuts de l’ABV disposent que : « dans chaque Etat partie, le ministre en charge des ressources en eau établit une Structure focale nationale (SFN) chargée de coordonner les activités de l’autorité du Bassin de la Volta à l’échelle du pays… Les attributions et la composition des SFN sont définies d’un commun accord entre les Etats Parties ». Mais dans les faits, ces dispositions peinent à prendre corps depuis la création de l’institution en 2007, et ce sont les points focaux appuyés par leurs assistants qui font office de représentant de l’ABV dans les Etats parties. Pourtant, à en croire le secrétaire exécutif, les conclusions des études menées en 2013 respectivement sur la définition de mécanismes de financement autonomes et durables de l’ABV et sur l’évaluation à mi-parcours de la mise en œuvre du Plan stratégique 2010-2014, attirent l’attention sur la nécessité de la mise en place des SFN, qui demeurent un maillon indispensable dans son dispositif de fonctionnement.
Au cours de la rencontre de Cotonou, les participants ont eu droit à la présentation du modèle de Structure focale nationale adopté en atelier régional en février 2018 et échangé sur son adaptation par le Bénin. Il s’est aussi agi d’établir la composition de la Structure focale nationale du Bénin et d’examiner le Projet de décision portant création, attributions, composition et fonctionnement de la SFN du Bénin.
Ainsi, au terme des échanges, des recommandations ont été formulées et leurs mises en œuvre permettront de procéder à la formalisation de la création de la Structure focale nationale du Bénin par l’acte administratif nécessaire. Car, l’absence de cette structure fait que l’ABV n’intervient dans les Etats depuis 2007, qu’à titre transitoire à travers des Points focaux nationaux (PFN).
« La présente rencontre constitue pour notre pays une occasion solennelle de coaching et de mobilisation des acteurs nationaux en général et ceux sectoriels en particulier, dans un cadre de concertation et d’intervention plus formel, qui insufflera désormais une nouvelle dynamique de fonctionnement et de synergie dans les actions au sein de la portion nationale du bassin de la Volta. Ce cadre de concertation constitue pour les Etats membres de l’ABV, un instrument indispensable de coopération et d’intégration régionale », a conclu Armand Adjomayi, Point focal national de l’Autorité du bassin de la Volta (PFN/ABV).





Dans la même rubrique