Bénin : 2541,203 milliards de budget, gestion 2022

11 décembre 2021

Les députés à l’Assemblée nationale ont adopté ce jeudi 9 décembre 2021, le projet de budget général de l’Etat, gestion 2022. Il s’agit d’un budget estimé à 2541,203 milliards Fcfa contre 2985, 040 milliards Fcfa pour le compte de l’année 2021 soit une baisse de 14,87%. Au cours de la séance plénière consacrée au vote de ce budget, le gouvernement était représenté par le Ministre d’Etat, chargé de l’économie et des finances. A en croire ce dernier, pour 2022, les dépenses d’investissement affichent 812 milliards de FCFA ; 87 programmes budgétaires dont 279 actions et 1961 activités, et 15 dotations. Le budget général de l’État pour la gestion 2022 est équilibré en emploi et en ressources pour un montant total de 2541, 2 milliards de FCFA. Toujours selon lui, cela correspond à un accroissement de 3,6% par rapport à la loi de finances 2021 et une baisse de 14,8% par rapport à la loi de finances rectificative de 2021. Poursuivant dans le même sens, il a confié qu’au-delà de ce que la loi des finances, gestion 2022 est élaborée dans un contexte de relance économique internationale, il faut noter plusieurs changements majeurs dans la gestion budgétaire. Plus précisément, le Ministre Romuald Wadagni, a laissé entendre que c’est pour la première que le budget général du Bénin est présenté en mode programme, marquant l’aboutissement d’un long processus de modernisation de la gestion budgétaire en République du Bénin. Cette structuration des dépenses budgétaires autour des programmes et des dotations remplace la présentation usuelle en chapitre. L’année 2022 marquera également le déploiement d’un nouveau Système d’information de gestion des finances publiques (SIGFP) de même que et la refonte et la modernisation des outils de gestion (manuels de procédure, nomenclature budgétaire, guide d’élaboration des instruments budgétaires, etc..).

Les dépenses d’investissement accrues
Le Ministre Romuald Wadagni a aussi indiqué que pour la période 2016-2021, les dépenses d’investissement public du Gouvernement ont presque triplé, affichant une hausse de 117%. Pour la gestion de 2022, la précision de dépenses d’investissement est à 812 milliards de FCFA, en baisse de 2% par rapport à la loi de finances rectificative 2021 et en hausse de 36% par rapport à la loi de finances initiale 2021. Il faut noter par ailleurs que la répartition des dépenses d’investissement traduit l’ambition du Gouvernement d’accroître le capital productif et l’inclusion sociale. Ainsi 60 % des crédits d’investissements sont consacrés aux logements, aux équipements collectifs et aux affaires économiques ; 38,5 milliards FCFA, soit environ 5% des investissements sont affectés à la construction d’infrastructures sanitaires ; la construction d’infrastructures d’accueil dans les écoles, lycées et universités représente 74,4 milliards FCFA. Par ailleurs, il a confié qu’en 2022, on notera également une tendance haussière des dépenses sociales ; une tendance qui se justifie par le renforcement des dépenses à sensibilité sociale en cohérence avec la vision annoncée par le Président de la République pour le quinquenant 2021-2026 ; ces dépenses ont, entre 2016 er 2021, enregistré une hausse de 200% ; la poursuite et l’accélération de plusieurs chantiers à forts impacts sociaux sur la période 2021-2026. Il s’agit de l’extension du Programme national intégré des cantines scolaires (PNASI) pour atteindre 75% des écoles publiques dès la rentrée 2021-2022, pour impacter 1 million d’enfants ; de l’atteinte des cibles des ODD relatives à l’eau pour tous ; de l’accélération de la mise en œuvre du Projet.





Dans la même rubrique