Bénin : Impressions de quelques députés sur le rapport d’activités du président Valvonou

2 novembre 2022

Député Abdoulaye GOUNOU

« ..Merci M. le président de l’Assemblée nationale. Au nom de mon groupe parlementaire et de tous les collègues ici présents, je voudrais vous dire que l’atmosphère a été conviviale durant les quatre ans. Également je voudrais vous dire merci pour avoir su dans une très grande, calmer les ardeurs négatives, encourager la positivité. Dans tous les cas, au sein de notre groupe parlementaire, nous tenons à vous en féliciter et à vous dire merci. Que cette convivialité continue pour tous ceux qui vont revenir et même pour ceux qui vont partir. Restez toujours comme vous êtes, amical envers tout le monde. Et que Dieu vous accompagne car je sais que vous êtes un bon croyant. J’appelle tous les collègues, pour finir, à vous plébisciter ce rapport là qui, à notre sens, reflète le chemin commun parcouru... »

Députée Romarique Medegan Fagla

« ...Je tenais à prendre la parole parce que ce rapport, une fois de plus, a démontré la qualité du management dont a fait montre le président de l’Assemblée nationale, session après session depuis le début de cette mandature. Je voudrais que nous puissions nous rappeler que c’est le 7è rapport d’activités du président, le dernier pour le compte de cette législature qui n’a pas dérobé à la tradition. Les réformes sont là et nous avons constaté et lu les résultats de ces réformes. C’est notre dernier rapport et il mérite d’être célébré car il vient confirmer et clôturer tout ce qui s’est passé depuis le debut de cette mandature. Nous vous félicitons M. le Président de l’Assemblée nationale. Vous avez fait honneur à tous vos collègues que nous sommes mais aussi à vos camarades de l’Union Progressiste le Renouveau. Toutes nos félicitations et bon vent à nous tous... »

Député Assan SEIBOU

« ...Merci M.le Président. Ce rapport que nous venons d’entendre, je suis d’avis avec mes prédécesseurs qui ont déjà démontré que c’est un rapport à plébisciter. Mais ce rapport, le dernier de notre législature et de votre mandature, dès que je l’ai parcouru à fond, il en ressort les fruits en aval des activités ou de leurs conséquences depuis votre prise de fonction. C’est comme une rivière. Pour bien comprendre ce rapport, quand on lit certains passages, il faut comprendre les actions qu’il y a eues avant. Je vois dans ce rapport plus qu’un simple rapport. Pour moi, c’est un bilan psychologique et un bilan réel comme physique de ce que nous avons fait sous cette législature. Il dépasse donc la période susvisée pour comprendre le message véhiculé, il faut bien connaître certaines choses que nous avons faites ensemble d’abord. Et quand on est devant un rapport bilan de cette facture, M.le président, c’est une moyenne qu’on fait. C’est une synthèse, c’est une agrégation que chacun de nous doit faire dans sa tête avant de lire ce rapport. Et pour ça, honnêtement au-delà de tout, moi je veux vous exprimer le bonheur, l’honneur et surtout ma satisfaction d’avoir travaillé avec vous pendant ces quatre ans bientôt qui seront fermés. Cette satisfaction, je vous le dirai, je sais que mes collègues pensent la même chose que moi, c’est avec beaucoup de fierté que j’évoquerai mon appartenance à cette 8eme législature que vous avez gérée. C’est avec beaucoup de fierté que je défendrai votre bilan. J’ai connu la 4ème législature dans ma vie et des législatures lointaines parfois qui m’ont permis de faire des rapprochements. Et je peux vous dire M. le président quel que soit ce que quelqu’un peut vous dire, vous avez eu la meilleure législature en tout cas jusqu’à la date d’aujourd’hui. Nous devions, sur la base d’intérêt, être divergents, mais je veux ici vous porter témoignage et vous exprimer ma gratitude pour la gestion inclusive que vous avez mise en œuvre durant tout votre mandat. Je vous suis reconnaissant et le pays vous le sera aussi. Nous, quelles que soient nos humeurs, il y a eu de gestion inclusive dans ce parlement pendant 4 ans, il n’y a jamais eu un bruit ici. Nous ne sommes pas tous venus de la même maison, nous n’étions pas vos enfants, nous sommes vos collègues et vous nous avez géré de cette façon, M. le président, je veux vous dire félicitations pour ça. Je voudrais faire une illustration. Ce qui m’est resté, une des références que nous devons évoquer et que ce pays doit retenir. Je me rappelle notre mission à Kigali. Vous m’avez mis dans l’APF. J’ai travaillé et je n’ai pas senti un seul instant que vous m’ayez apprécié ou traité un seul instant par rapport à ma position politique. Et le résultat, c’est que le jour où vous franchissiez cette salle là à Kigali devant tout le monde francophone, toux ceux qui y étaient ont frémi de bonheur. Ils sont actuellement dans la salle Mme MEDEGAN, M. AHOUANVOEBLA, M. ADOMAHOU...etc. ce jour là est mémorable car vous venez de nous amener un trophée. Quand nous sommes arrivés en tant que 8ème législature, nous avons essuyé la première contestation de cette organisation. Mais cette organisation nous a applaudis, par trois fois, le Bénin a été cité et honoré. Moi je n’oublierai jamais ça, et je le sais et j’y étais. Je veux vous dire merci pour cette démarche inclusive pour nous. Il faut saluer votre maestria diplomatique parce que c’est le résultat d’une attitude diplomatique que très honnêtement je n’attendais pas d’un douanier mais qui a réhaussé notre pays au plan diplomatique. Même notre gouvernement le reconnait ainsi que nous tous d’ailleurs. Quand on prend les réformes que nous avons connues ici, quand on y ajoute la masse de lois que nous avons votées, quand on y ajoute les autres points positifs de toutes les assemblées nationales au plan africain auxquelles nous pouvons nous comparer aujourd’hui, sans oublier la télévision Hémicycle dont nous sommes les précurseurs en Afrique de l’Ouest. Je vous dis au regard de tout ça que, M. Louis Gbèhounou VLAVONOU, président de l’Assemblée nationale, vous avez accompli votre devoir. Bravo pour cette législature. Je prie pour que la gratitude que vous manifestez au Seigneur continue de vous combler et de vous accompagner encore et davantage... »
Propos recueillis par Karim Anonrin





Dans la même rubrique