Bonne gouvernance au sommet de l’Etat : Le nouveau répertoire des prix dans l’administration

La rédaction 23 janvier 2018

Le ministère de l’économie et des finances a rendu public le nouveau répertoire des prix de référence à l’usage de l’administration publique qui prend effet dès ce mois de janvier 2018. Bien que cet instrument soit devenu un arbitre auquel est soumis l’ensemble des commandes publiques en vue de mettre fin aux actes de surfacturation et améliorer la qualité des dépenses publiques, le ministre Romuald Wadagni a fait l’amer constat que l’esprit de la fraude et du contournement des règles et procédures subsiste toujours. Ainsi, pour compter de la gestion budgétaire 2018, toute commande de biens et services initiée par les gestionnaires de crédits à divers niveaux, qui ne se trouverait pas dans le champ du répertoire des prix de référence doit être désormais soumise à l’autorisation préalable de l’ordonnateur de la structure concernée, en l’occurrence, les présidents d’institutions, les ministres, les préfets, chacun en ce qui le concerne. Pour Romuald Wadagni, l’objectivité, l’intégrité professionnelle et l’orthodoxie financière doivent soutenir chaque visa que les Délégués du contrôleur financier apposent. Les acteurs de la chaînes de dépenses publiques sont prévenus. Plus rien ne sera comme avant.





Dans la même rubrique