Campagne médiatique pour les communales du 17 mai : La Haac tranche et met les partis sur un même pied d’égalité

Arnaud DOUMANHOUN 20 avril 2020

L’arbitre a tranché. Les partis politiques en lice pour les communales du 17 mai prochain ont tiré au sort, le samedi dernier à la Haac, leur ordre de passage sur les chaînes de radio et de télévision pour le compte de la campagne électorale. Une mesure exceptionnelle prise pour éviter la propagation du Covid-19. Et sur la question du temps d’antenne que pourrait s’octroyer un parti qui en a les moyens, au-delà de celui règlementaire le président de la Haac, Rémi Moretti a été ferme : « Nous avons parlé d’accès égalitaire exclusif. Il n’y aura pas de contrat parallèle. Tous les contrats signés seront mis en veilleuse jusqu’à la fin du processus. Nous aurons un même temps d’antenne pour tous ».
Le président Rémi Moretti prévient que les organes de presse qui passeront outre cette mesure seront purement et simplement fermés. Les 5 partis en compétition à savoir l’Union progressiste (Up), le Bloc républicain (Br), l’Union pour la démocratie et le développement d’un Bénin nouveau (Udbn), le Parti du renouveau démocratique (Prd), le parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) auront chacun 40 minutes de temps d’antenne : 10 min le matin, 10 min à la mi-journée et 20 min le soir. Ils passeront sur les chaînes suivant l’ordre ci-après : Udbn, Prd, Fcbe, Up et Br.
Quid du contenu des messages qui seront diffusés et du contrôle de la Haac ? A en croire le président Rémi Moretti, les enregistrements se feront 48 h à l’avance, en présence des représentants des autres partis et de la Haac, aux fins de s’assurer que le contenu est conforme à la charte de bonne conduite signée par les partis. Aussi, des superviseurs seront choisis pour suivre la diffusion et recueillir d’éventuelles plaintes.
« C’est une élection que nous allons faire pour montrer au Coronavirus que nous sommes vivants et nous allons continuer à lutter. Tant que nous sommes vivants, il ne pourra pas nous enterrer », a conclu le président de la Haac avant d’appeler les partis à la discipline.





Dans la même rubrique