Campagnes électorales et covid-19 au Bénin : Le préfet Apithy demande à la Police de jouer son rôle

Karim O. ANONRIN 11 mai 2020

Le Mardi 05 mai 2020, à la préfecture du département de l’Ouémé, le préfet Joachim Apithy a convoqué la Conférence Administrative Départementale (Cad). Le point sur la situation sécuritaire et sanitaire de son département dans le cadre de cette riposte contre la maladie à coronavirus est le premier point à l’ordre du jour. Le second fait état des dispositions prises pour une bonne reprise des classes et en divers il a été question du rappel aux éléments de la Police républicaine, du rôle qui est le leur pour empêcher la propagation du coronavirus pendant cette période des campagnes.

Après avoir passé au peigne fin les deux premiers points de l’ordre du jour, le préfet du département de l’Ouémé Joachim Apithy en divers, a demandé au Secrétaire général de la préfecture de donner lecture du message radiophonique de la hiérarchie. Il ressort de ce message que la Police Républicaine doit jouer son rôle afin que lors des campagnes il n’y ait pas des regroupements de personnes. C’est dire donc que la Police Républicaine doit systématiquement disperser quelque regroupement que ce soit lors de ces campagnes. Il a été rappelé dans le message que la campagne reste médiatique et qu’il est interdit les regroupements. Le préfet Joachim Apithy a insisté sur le fait par le rappel des mesures barrières et a demandé au premier responsable de la Police Républicaine du département de l’Ouémé de tenir rigueur à l’application des instructions.
Ainsi, contrairement à ce que véhiculent certaines personnes comme information sur la toile, le préfet Joachim Apithy avait déjà très tôt pris le taureau par les cornes en donnant l’ordre à la Police Républicaine d’être présente sur le terrain et de disperser tout regroupement. Il a aussi exhorté les responsables des partis politiques en lice pour les élections municipales et communales du 17 mai 2020 à sensibiliser leurs candidats afin qu’ils respectent les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation de ce coronavirus. Il a souligné que la santé de la population est importante et c’est ce qui justifie ces mesures barrières prises par le gouvernement. Il a souhaité que les élections se passent dans la paix et le respect des mesures barrières. Dans le cas contraire les éléments de la Police Républicaine prendront leur responsabilité. C’est donc clair que les dispositions sont prises, pour ce qui concerne le département de l’Ouémé, pour que les mesures barrières soient respectées pendant cette période électorale limitant ainsi la propagation du coronavirus.





Dans la même rubrique