Cantines scolaires : Les Pays-Bas encouragent le Bénin avec plus de 11 millions de dollars Us

Patrice SOKEGBE 27 juin 2019

Le Bénin vient d’avoir un renfort en ce qui concerne le programme des cantines scolaires. Lundi dernier à l’école primaire publique de Tanwé-Ouassa dans la commune de Zogbodomey, le Royaume des Pays-Bas a signé un accord de partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (Pam). Cet accord vise à financer à hauteur de 11.148.272 $ US un projet d’alimentation scolaire intégré dans 07 communes réparties dans 05 départements du Bénin, notamment l’Atacora, le Borgou, le Couffo, le Plateau et le Zou. A travers ce nouveau projet, 67.945 écoliers dans 294 écoles primaires publiques ciblées vont bénéficier d’un repas nutritif chaud dans les cantines de leurs écoles chaque jour de classe. Selon le Ministre des enseignements maternel et primaire Salimane Karimou, cet appui financier, qui entre en vigueur en juillet 2019 et prendra fin le 31 décembre 2023, permettra au Pam de renforcer l’accès au marché et les capacités de production de 2.275 petits producteurs et transformateurs d’aliments en relation avec 70 cantines scolaires. Pour que ce projet ne soit pas victime de détournement de vivres comme cela a été le cas les années antérieures, le Gouvernement a jugé la nécessité de solliciter le Pam pour sa mise en œuvre. Une initiative qui fait école dans beaucoup de pays de la sous-région.
Le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Bénin a rappelé la mission assignée au Programme alimentaire mondial. Pour lui, l’institution spécialisée a pour objectif d’offrir des aliments sains et nutritifs aux enfants en âge d’être scolarisés en utilisant l’alimentation scolaire comme point de départ pour la promotion de l’éducation, de la nutrition et des services sociaux de base dans les écoles et les communautés cibles. Il s’agit également de promouvoir et de stimuler la production locale autour de ces écoles.

Le projet de Cantine Scolaire est un projet du Président Patrice Talon et de son Gouvernement. Aujourd’hui, la lutte contre la faim a pris une autre tournure. Le chef de l’Etat a tellement cru à ce projet qu’il l’a démarré sans attendre le soutien des partenaires techniques, mais uniquement sur financement du budget national. Et aujourd’hui, cette détermination et cette vision du Chef de l’État Patrice Talon sont saluées par les partenaires techniques qui marquent leur adhésion à ce projet à travers différents apports. Inscrit dans le Pag, le programme d’alimentation scolaire est devenu une priorité nationale. De 29 %, le taux de cantines scolaires est passé à 51%. Avec l’implication personnelle du Chef de l’Etat, le Pag prévoit étendre la couverture des cantines scolaires à 100% à l’horizon 2021.





Dans la même rubrique