Célébration des 60 ans d’indépendance du Bénin : Auguste Vidégla décrypte le parcours du Bénin

Isac A. YAÏ 29 juillet 2020

Les 60 ans d’accession du Bénin à la souveraineté internationale préoccupe Auguste Vidégla. A travers une conférence de presse organisée le lundi dernier dans son cabinet à Cotonou, il a décrypté le parcours du pays de 1960 à ce jour. A l’en croire, ce parcours peut être divisé en trois étapes. « Nous avons la première étape qui est la période post indépendance des années 1960 où nous avions eu une certaine vitalité de la démocratie mais qui était émaillée d’un certain nombre de dysfonctionnements au niveau de l’État. La deuxième étape est celle de la période dite révolutionnaire marquée par un régime marxiste-léniniste dont les résultats n’étaient pas à la hauteur des attentes de notre peuple. La preuve, le régime a échoué dans tous ses compartiments dans les années 1990. Ce qui a conduit à la conférence nationale des forces vives. Cette conférence a accouché du renouveau démocratique qui est la troisième étape du parcours de notre pays Le renouveau démocratique a permis l’élection de 4 Présidents dont le dernier a été élu en mars 2016 », a fait savoir Auguste Vidégla. Pour le conférencier, tout a pratiquement changé depuis l’avènement du régime de la Rupture grâce aux réformes opérées dans tous les domaines. « Au niveau de l’éducation, vous voyez que des réformes profondes ont été menées pour permettre à notre école de retrouver ses lettres de noblesse. Aujourd’hui, le Bénin renoue avec une éducation de développement qui met le citoyen au cœur du savoir, du métier et de l’apprentissage. C’est une éducation qui ne formera plus des chômeurs, mais des grands décideurs, des grands cadres qui ont toutes les compétences nécessaires pour participer à l’édification de notre pays », a-t-il indiqué. Pour Auguste Vidégla, l’heure n’est pas encore au bilan mais il est important de lever un coin de voile sur le travail abattu par le Président Patrice Talon en moins de 5 ans. « Nous fêtons le soixantième anniversaire de notre indépendance. Si ce n’est pas à cause de la Covid 19, ça devrait être une grande fête parce que les 60 ans interviennent à l’heure du nouveau départ, à l’heure où des réformes profondes ont été menées pour sortir notre pays de la pauvreté. Malheureusement la pandémie de la Covid 19 nous appelle à la vigilance… », a-t-il conclu





Dans la même rubrique