Changement au ministère de la justice : Les appréciations du député Gérard Gbénonchi

Karim O. ANONRIN 7 juin 2018

Le remaniement ministériel que vient d’opérer le président Patrice Talon continue défrayer la chronique. Dans une appréciation des choix faits par le président de la République, le député Gérard Gbénonchi s’est attardé sur l’entrée de Sévérin Quenum, Avocat du président Patrice Talon au gouvernement, en remplacement d’un autre Avocat qui est depuis hier membre de la Cour constitutionnelle, en l’occurrence, le Professeur Joseph Djogbénou. « …Deux Avocats du président Talon se succèdent et bienvenue aux supputations ! Moi je pense que les deux Avocats sont des fils du Bénin et qu’à ce titre, ils ont droit à être nommé, par le Chef de l’Etat, tout autant qu’ils ont le devoir de servir la République. Quant à voir dans cette nomination une manière pour le Chef de l’Etat de sauvegarder ses arrières après le pouvoir, est pour moi une manière de présumer la mauvaise foi. Soyons positifs. Moi je vois plutôt dans cette nomination une promotion de la compétence. Le Chef de l’Etat a décelé en ce fils du Bénin le talent et la compétence dont il a fait montre quand il l’avait défendu ensemble avec Me Joseph Djogbénou, et a voulu mettre ces valeurs au service de la République. Car Patrice Talon est "un chasseur de cerveaux", comme le dit souvent un de mes collègues. Nous devons plutôt remercier le chef de l’Etat pour cette propension à promouvoir le talent et la compétence… », a déclaré le député Gérard Gbénonchi.





Dans la même rubrique